• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Le chanteur qui a modifié l'hymne national canadien s'excuse 

Le chanteur qui a modifié l'hymne national canadien s'excuse

Complètement à gauche, on peut voir le chanteur... (AP, Gregory Bull)

Agrandir

Complètement à gauche, on peut voir le chanteur Remigio Pereira tenir une affiche où il est écrit «All lives matter».

AP, Gregory Bull

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
TORONTO

Le chanteur du groupe The Tenors dont la version modifiée de l'hymne national canadien a fait les manchettes cette semaine a publiquement présenté ses excuses, vendredi.

En ouvrant le match des étoiles du baseball majeur, à San Diego, mardi soir, Remigio Pereira a remplacé quelques paroles du «Ô Canada» par «We're all brothers and sisters, all lives matter» (Nous sommes tous frères et soeurs, toutes les vies comptent) - une référence aux tensions raciales qui font rage aux États-Unis.

L'expression «toutes les vies comptent» est souvent utilisée par des conservateurs américains en réponse au populaire slogan «Black Lives Matter» (La vie des Noirs compte), qui dénonce notamment le racisme et le profilage racial exercé par les forces policières à l'égard des communautés afro-américaines.

Les paroles originales de l'hymne national sont plutôt «With glowing hearts we see thee rise, the true north strong and free» (Car ton bras sait porter l'épée, il sait porter la croix).

Le groupe avait poursuivi le couplet en français, ce qui n'est habituellement pas coutume lors des matchs impliquant les Blue Jays de Toronto, la seule équipe canadienne du circuit.

Dans une vidéo publiée sur son profil Facebook, Remigio Pereira, visiblement ébranlé, a soutenu que son intention n'était pas de manquer de respect à l'hymne national, au peuple du Canada ou aux «gens qui ont donné leur vie pour la liberté de ce pays».

L'Américain né à Boston de parents portugais, mais élevé à Gatineau, a tenu à souligner qu'il n'est pas raciste.«J'ai une fille qui provient deux groupes ethniques, j'ai grandi dans un environnement multiculturel où mon meilleur ami était noir. J'ai grandi auprès d'amis du Laos, en Asie - des gens de partout à travers le monde», a-t-il exposé.

Le chanteur a également présenté ses excuses au mouvement Black Lives Matter, soulignant que leur voix «mérite d'être entendue».

«Vous avez été persécutés durant de nombreux, nombreux siècles, et je crois que personne n'a plus de droits qu'un autre, peu importe son origine ethnique ou ses croyances», a ajouté le chanteur.

Il dit avoir «tout perdu», dont le respect de son groupe qui ne l'aurait pas contacté depuis l'incident.

Le groupe The Tenors s'était excusé sur sa page Facebook, indiquant que M. Pereira ne chanterait plus dans ses rangs «jusqu'à nouvel ordre».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer