Timber Timbre: en attendant le nouvel album

Timber Timbre Photo fournie par Arts and Crafts...

Agrandir

Timber Timbre Photo fournie par Arts and Crafts

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Privilège unique cet été : voir ce soir le seul spectacle au Québec de Timber Timbre, dans le cadre du Festival Diapason, à Laval (et c'est gratuit !). Le groupe montréalais a pratiquement terminé l'enregistrement de son nouvel album, qui sortira quelque part au cours de la saison froide. Entrevue avec Simon Trottier, qui fera partie d'Avec pas d'casque cet automne sur scène.

Simon Trottier (à gauche) a accepté de révéler... (Photo Jeff Bierk, fournie par Arts and Crafts) - image 1.0

Agrandir

Simon Trottier (à gauche) a accepté de révéler quelques détails à propos du nouvel album de Timber Timbre, attendu à l'hiver. 

Photo Jeff Bierk, fournie par Arts and Crafts

Timber Timbre a bouclé les tournées de quelque 150 spectacles de son album louangé Hot Dreams au National en septembre dernier. « Nous n'avons pas joué depuis. Tout le monde avait besoin d'un break et nous voulions faire un nouvel album », raconte Simon Trottier.

Histoire de se remettre en selle, Timber Timbre a néanmoins accepté l'offre du Festival Diapason de se produire à Laval sur une grande scène aménagée sur la berge des Baigneurs, dans le quartier Sainte-Rose.

« Le seul show qu'on fait au Québec cet été », précise Simon Trottier.

Qui sait, peut-être qu'une nouvelle chanson se fera entendre ce soir, mais le guitariste n'ose rien confirmer lors de notre entretien.

DES SALLES PLEINES

Le cinquième album de Timber Timbre est pratiquement prêt, mais la date de sortie reste à déterminer. Il a été enregistré en avril dernier au studio La Frette, en France, avant d'être complété à Montréal chez Mixart.

Hot Dreams a donné beaucoup de notoriété et de visibilité à Timber Timbre. Si bien que Lou Doillon a demandé au chanteur Taylor Kirk de réaliser son dernier album, Lay Low. « Elle est super cool, dit Simon Trottier, qui a participé à l'enregistrement. Nous avons commencé à jammer ses tounes sans elle. Je me suis demandé à un moment donné si cela sonnait trop comme notre band. Je comprends pourquoi elle est repartie avec l'album en France à la fin pour récupérer son son. Une belle expérience et une belle rencontre. »

En octobre 2014, nous avions vu Timber Timbre au Bataclan, à Paris. Le spectacle avait été donné à guichets fermés. La foule était conquise. « Je ne sais pas comment le dire - et je parle comme mon directeur de tournée -, mais je dirais que Hot Dreams a amené le band à un autre niveau, dit Simon Trottier. Les salles étaient pleines, même si nous aimons toujours jouer devant 100 personnes. Mais oui, l'album a rejoint plus de monde et nous essayons toujours de nous pousser un peu plus. »

Inspiré de l'univers de David Lynch, l'album Hot Dreams avait un son référentiel très affirmé - magnifié par la voix grave et solennelle de Taylor Kirk - qui a influencé d'autres groupes. Pour sa suite, Timber Timbre a davantage intégré ses musiciens Mathieu Charbonneau et le batteur Olivier Fairfield dans ses rangs de création.

« Le son a changé, mais cela reste dans le même monde. Nous avons utilisé de nouveaux instruments, dont plus de synthétiseurs », dit Simon Trottier.

Sinon ?

« Il y a un son et un thème récurrent dans les paroles. Je dirais que c'est plus lumineux, malgré les paroles. »

Simon Trottier ne veut pas en dire plus sans son comparse Taylor Kirk. Mais il a hâte que la période d'attente frustrante entre l'enregistrement et la sortie de l'album prenne fin.

AVEC PAS D'CASQUE

Il se garde néanmoins fort occupé. Le quatrième membre de tournée de Timber Timbre, Mathieu Charbonneau, fait aussi partie d'Avec pas d'casque. « Et le groupe m'a demandé de jouer avec lui cet automne », annonce Simon Trottier.

Son groupe d'adoption sortira aussi du nouveau en septembre. Son titre : Effets spéciaux. « L'album est super bon. J'ai écouté quelques tounes », souligne Simon Trottier.

Après une offre de musique de film qui a avorté, Simon Trottier et son comparse de Timber Timbre Olivier Fairfield ont aussi démarré le projet instrumental Last Ex, qui a sorti un album sous le label Constellation.

« Oui, je voudrais faire des trames sonores, alors que Taylor s'intéresse plus à la réalisation d'albums », dit Simon Trottier.

Récemment, il a toutefois surtout écouté le nouvel opus de Timber Timbre. « Et répété pour le show de samedi. »

À ce soir à Laval, donc.

Sur la grande scène de la berge des Baigneurs, samedi soir, 21 h 30, service de navette gratuit (station de métro Montmorency).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer