Piknic Électronik: les trouvailles de juillet

Lena Willikens... (Photo David Brandon, fournie par le Piknic Électronik)

Agrandir

Lena Willikens

Photo David Brandon, fournie par le Piknic Électronik

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Au fil des ans, le Piknic Électronik est devenu un incontournable de l'été montréalais. Voici nos meilleures trouvailles parmi les artistes qui se produiront sous le Calder ce mois-ci.

Lena Willikens

Résidence : Cologne

Origine : Allemagne

Réalisatrice et compositrice aguerrie, Lena Willikens compte parmi les meilleures prises du Piknic cette année. Établie à Cologne, la musicienne est surtout associée au label Comeme de Mathias Aguayo. Elle produit également une émission de radio. Ses propositions sonores vont bien au-delà des traditions techno et house ; ce qui se déploie entre chaque pulsation est riche, varié, touffu, hautement imaginatif. Traités, filtrés, triturés, remodelés, ces sons proviennent de multiples sources : pédales d'effets, échantillonneur numérique, theremine, voix, etc. À suivre de près !

Le 3 juillet

Tupi Collective

Résidence : Montréal

Nationalité : canadienne et brésilienne

Créé en août 2012 par les Montréalais d'adoption Marcus Freitas (DJ Mks) et Wallace Roza (DJ Skambo), Tupi Collective s'inspire d'abord de la musique brésilienne. Les deux DJ collectionnent les vinyles de leur pays natal et explorent les multiples sous-genres qui en sont tributaires. Tupi passe allègrement du drum'n'bass à la samba, du soul/funk au forró ; différentes époques de la musica popular brasileira s'enchaînent et se superposent au gré d'une approche électropicale transplantée dans le nord des Amériques. Associé à la world 2.0, Tupi a collaboré avec Nomadic Massive, Andy Williams, Rommel Ribeiro, etc.

Le 9 juillet aux Week-ends du monde (gratuit)

tINI

Résidence : Berlin

Nationalité : allemande

L'influent magazine Resident Advisor présente tINI comme l'une des DJ/réalisatrices les plus acclamées sur les terres techno et house en Allemagne. Fascinée par le rythme depuis l'enfance, cette native de Munich tripote les ordis et bidules électroniques en plus de faire de la percussion. Son approche a progressivement migré du hip-hop vers la house et la techno tout en conservant une touche funk. Sa tech house a rapidement rayonné dans son pays, elle a été signé un contrat chez Desolat en 2008, ce qui lui a valu d'être propulsée à l'échelle internationale.

Le 10 juillet

Music Is My Sanctuary

Résidence : Montréal

Nationalité : canadienne

Pour son neuvième anniversaire, le site internet indépendant Music Is My Sanctuary aura carte blanche. Fondé en 2007 par le DJ montréalais Lexis, MIMS est devenu une référence : émissions de radio, entrevues, archivage de classiques et découvertes musicales émanent de cette plateforme très dynamique. Chaque mois, plus de 50 000 internautes du monde entier s'y nourrissent de contenus exclusifs que produisent deux dizaines de contributeurs passionnés. MIMS est aussi l'instigateur d'un projet ambitieux : les « 24 heures Vinyl » voyagent dans le monde entier.

Le 16 juillet aux Week-ends du monde (gratuit)

Martin Buttrich

Résidence : Los Angeles

Nationalité : allemande

Martin Buttrich est un maître de la table de mixage, qu'il sait associer à plusieurs sources indépendantes. Reconnu pour l'intensité de ses montées dramatiques, pour l'attrait de ses grooves tech house et pour une touche d'humour dans ses interventions en temps réel, il parcourt tous les marchés de l'électro. Son talent lui a permis d'enregistrer sur des labels importants : Desolat, Planet E, Four : Twenty, Nervous, Cocoon, Poker Flat, etc. Réputé beatmaker et remixer (avec son partenaire Timo Maas), Buttrich a retravaillé les musiques de Madonna, Muse, Fatboy Slim, Tom Jones, Kelis, Depeche Mode et plus d'une centaine d'autres. C'est dire.

Le 17 juillet

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer