Tidal revendique trois millions d'abonnés

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
New York

La plateforme de musique en ligne Tidal, contrôlée par le rappeur et homme d'affaires américain Jay Z, compte trois millions d'abonnés dans 46 pays, selon un communiqué diffusé mardi à l'occasion du premier anniversaire du lancement de sa version actuelle.

Le portefeuille de clients payants a ainsi triplé en six mois. Fin septembre, Jay Z, de son vrai nom Shawn Carter, avait annoncé que le site avait passé la barre du million d'abonnés.

Concurrent des grandes plateformes de streaming Deezer, Spotify et plus récemment Apple, Tidal assure proposer aux artistes un modèle économique de redistribution plus favorable et des normes de qualité supérieures.

Pour rattraper son retard sur ses grands rivaux, Jay Z capitalise au maximum sur sa crédibilité d'artiste entrepreneur, qui a su manoeuvrer face aux géants de l'industrie musicale.

Ces derniers mois, Tidal a notamment bénéficié de l'exclusivité du lancement du nouvel album du rappeur Kanye West, «The Life of Pablo», le 14 février.

Selon la plateforme, tout ou partie de l'album a été écouté 250 millions de fois durant les dix jours qui ont suivi sa sortie.

Autre exclusivité majeure, l'album très attendu de la chanteuse Rihanna a été mis en ligne le 27 janvier sur Tidal.

Il a été téléchargé 1,4 million de fois moins de vingt-quatre heures après le lancement, selon la plateforme.

Malgré sa croissance rapide, Tidal reste loin des places fortes de la musique en ligne, en premier lieu Spotify, qui a annoncé la semaine dernière avoir atteint les 30 millions d'abonnés.

Apple Music, qui n'a démarré qu'en juin mais s'appuie sur la force de frappe inégalée de la marque à la pomme, a annoncé le mois dernier avoir franchi le seuil des onze millions d'abonnés.

Tidal est aussi devancé par le français Deezer, qui compte six millions d'abonnés, ainsi que par la plateforme américaine Rhapsody, forte de plus de trois millions d'abonnés.

Tidal appartenait à la société suédoise cotée Aspiro, dont Jay Z a pris le contrôle en mars 2015 pour 56 millions de dollars.

Quelques jours plus tard, il a lancé une nouvelle version du site en présence de plusieurs artistes majeurs.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer