Junos: un finaliste jugé inadmissible

Kaytranada... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Kaytranada

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Friend
La Presse Canadienne
Toronto

Le musicien montréalais Kaytranada est furieux de voir sa chanson At All retirée des finalistes dans la catégorie de l'enregistrement dance de l'année aux prix Juno, après que les organisateurs eurent réalisé qu'elle n'était pas admissible.

Le producteur a déclaré sur Twitter qu'il avait « perdu [son] respect » pour les prix Juno, moins d'une semaine après l'annonce des nominations.

« Bravo à la scène musicale canadienne pour être si déphasée », a-t-il écrit peu après l'annonce officielle, vendredi.

« Pour vrai, Canada, je veux être reconnu. Tu ne peux pas me faire ça. »

La Canadian Academy of Recording Arts and Sciences, qui organise l'événement annuel, affirme avoir découvert, après « une révision interne », que la chanson At All de Kaytranada était parue hors de la période d'admissibilité.

Zero Gravity de Borgeous & Lights a pris sa place parmi les finalistes.

Ce n'est pas la première fois que les Juno ont dû réparer une erreur après avoir annoncé les nommés.

En 2013, la nomination de la chanteuse Elisapie dans la catégorie révélation de l'année a été retirée après que les organisateurs ont réalisé que l'artiste inuite avait déjà remporté un Juno dans la catégorie d'album autochtone de l'année avec le duo Taima.

Dans le cas de Kaytranada, c'est une erreur de l'étiquette américaine Ultra Music qui a mené à l'imbroglio. At All est brièvement apparue sur iTunes en octobre 2013, durant environ trois mois, avant d'être retirée, a expliqué le gérant de l'artiste, William Robillard Cole.

La pièce a ensuite été de nouveau lancée en 2015, sous contrat avec Ultra. L'étiquette de disques de New York a accidentellement soumis la pièce comme si elle était très récente.

Le gérant de Kaytranada n'a pas voulu que l'artiste accorde d'entrevue téléphonique, mais a donné sa version des faits par courriel.

« Ultra a soumis cette chanson aux Juno sans la permission de Kaytranada ni la mienne », a-t-il écrit.

« Les Juno auraient dû voir cette erreur avant de le nommer. Nous sommes déçus et j'espère qu'ils pourront corriger le processus pour que cela n'arrive pas à d'autres jeunes artistes canadiens. »

Les finalistes aux prix Juno ont été annoncés mardi. Jean Leloup et Coeur de pirate ont notamment été nommés dans deux catégories. Les groupes montréalais Half Moon Run et Milk & Bone peuvent espérer repartir avec le trophée Révélation de l'année, le 3 avril prochain à Calgary.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer