Adele: le grand retour sur scène

Le visage de porcelaine d'Adele était projeté sur... (PHOTO TIRÉE DE YOUTUBE)

Agrandir

Le visage de porcelaine d'Adele était projeté sur un écran en forme de demi-cercle dans les hauteurs majestueuses de la mythique salle du Rockefeller Center.

PHOTO TIRÉE DE YOUTUBE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(New York) «Nous sommes ici ce soir pour voir une chanteuse comme il y en a une seule dans une génération», a déclaré l'hôte du spectacle qui sera télévisé le 14 décembre, Jimmy Fallon.

«Say Hello to Adele», a lancé le populaire animateur du Tonight Show à la foule privilégiée de 5000 personnes.

C'est justement avec Hello qu'Adele a fait son entrée sur l'imposante scène du Radio City Music Hall. Son visage de porcelaine était projeté sur un écran en forme de demi-cercle dans les hauteurs majestueuses de la mythique salle du Rockefeller Center. À ses côtés, sept musiciens et deux choristes dans une formule cabaret pop.

Adele chantait avec la même force, la même émotion et la même justesse vocale que sur l'enregistrement original de Hello. Au milieu de la chanson, elle a tiré la langue en souriant en signe de soulagement.

Adele a poursuivi avec son deuxième extrait, Water Under The Bridge, enrobé d'aguichants arrangements de guitares pop-corn.

«Comment allez-vous? Je suis tellement nerveuse! a lancé la star de la soirée. Je n'ai pas fait de spectacle depuis quatre ans.»

Le naturel, l'humour et le charme authentique d'Adele l'ont rapprochée du public en quelques minutes à peine. Pendant son spectacle, la chanteuse a enlevé ses souliers sous sa belle robe dorée dessinée par Jenny Packham. Elle a bu de l'eau chaude avec du miel pour préserver ses cordes vocales. Elle a multiplié les jurons et les anecdotes.

«Je vous aime. Je me suis meurtrie à faire un fucking spectacle», s'est-elle écriée.

Pendant sa chanson Hometown Glory, Adele a rendu hommage à Paris en faisant défiler des images de carte postale en noir et blanc de la Seine, de Montmartre et la de tour Eiffel. De quoi nous rappeler que quatre jours avant le concert, le Bataclan était plongé dans l'horreur.

«Je t'aime, Paris», a-t-elle lancé.

Entre ses numéros, Adele a raconté la petite histoire de ses nouvelles chansons et, du même coup, des parcelles sa vie. «C'est la première chanson que j'ai écrite quand j'avais 16 ans. C'est un hommage à ma ville natale», Londres, a-t-elle affirmé après Hometown Glory.

Devant son amoureux

Avant sa chanson Chasing Pavements, son premier succès aux États-Unis, Adele a évoqué sa première tournée américaine et son passage à Saturday Night Live en 2008 avant de conclure: «Le reste appartient à l'histoire.»

«C'est fou comme cette chanson a changé ma carrière!», a-t-elle ajouté en annonçant une surprise.

La surprise? Un ensemble à cordes de 20 filles qui a émergé de la fosse du derrière de la scène.

À un moment donné, Adele a demandé qu'on illumine la foule. Elle a fait chanter par la foule le «bonne fête» à un spectateur, Aiden. Elle a parlé de son amour du yodeling, de son admiration pour Bruno Mars, avec qui elle a coécrit la ballade All I Ask. «C'est fou à quel point ce gars-là peut chanter! C'est le plus cool. C'est ridicule!»

Pour une troisième fois de sa carrière, Adele a chanté en spectacle Skyfall, dont elle a écrit le premier jet enceinte dans sa baignoire (et qu'elle avait interprétée à la soirée des Oscars en 2013). «On m'a convaincue, car c'était le 23e James Bond et que j'avais 23 ans.»

Pour Daydreamer, Adele a empoigné une guitare, se désolant d'avoir dit au revoir pour la cause à ses longs ongles qu'elle adore. «J'ai besoin d'aide», a-t-elle lancé gentiment à un technicien pour qu'il la libère de son instrument sans abîmer son chignon.

«Je ne suis pas encore à l'aise avec les rappels», a dit Adele à la foule avant son (faux) départ de scène et avant Someone Like You. Une chanson qui a changé sa vie à jamais, a-t-elle confié, et dont l'interprétation a changé depuis qu'elle est amoureuse du père de son enfant, Simon Konecki, un banquier d'affaires devenu philanthrope. 

Celui-ci était par ailleurs dans la salle. «Mon homme, c'est la première fois qu'il me voit en spectacle», a affirmé l'auteure-compositrice-interprète.

Donald Trump dans la foule DANS LA FOULE

Présents aussi au Radio City Hall pour voir Adele: l'acteur Bradley Cooper et le candidat à l'investiture républicaine Donald Trump. Adele a salué dans la foule le jeune Vancouvérois Tobias Jesso Jr., avec qui elle a coécrit When We Were Young et qu'elle a surnommé «son arme secrète» dans une entrevue avec The Guardian.

Était assis à côté de nous Kris Chen, représentant aux États-Unis de l'étiquette d'Adele, XL Recordings. 

«J'ai produit ses premiers shows à New York en 2007 dans une petite salle appelée Joe's Pub. Il a fallu que je convainque les propriétaires de la salle. Les billets du spectacle se sont tous vendus et nous en avons ajouté un autre.»

Mardi soir, des gagnants de différents concours remplissaient le Radio City Music Hall. De Laval, nous avons croisé Christiane Bérubé et sa fille de 18 ans, Alice Jalbert. «J'ai aimé qu'elle chante des vieilles et de nouvelles chansons. J'ai eu des frissons tout le long du spectacle...», a commenté Alice.

«Les projections dans le théâtre étaient spectaculaires avec le plafond arrondi. J'ai vu Céline Dion et Elton John à Vegas et j'ai trouvé ceci 100 fois meilleur», a renchéri sa mère.

Avant le spectacle, une frénésie entourait le légendaire Radio City Music Hall et sa somptueuse marquise illuminée d'une autre époque. Les gens s'inquiétaient de ne pas pouvoir récupérer leurs billets à temps.

Voir Adele en spectacle est un grand privilège. C'est connu: la chanteuse aime plus ou moins les longues tournées. Pourtant, elle excelle sur scène avec son charme authentique, son humour et sa voix éclatante magnifiée par une frissonnante interprétation.

Entendues au Radio City Hall

Hello

Water Under the Bridge

Hometown Glory

One and Only

Daydreamer

Set Fire to the Rain

Chasing Pavements

Skyfall

All I Ask

Million Years Ago

When We Were Young

Rolling in the Deep

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • <em>25</em> d'Adele chanson par chanson ****

    critiques CD

    25 d'Adele chanson par chanson ****

    Sur 21, la chanteuse pleurait un deuil amoureux. Sur 25, elle replonge dans son passé. Adele a beau être une... »

  • Trois fans découvrent <em>25</em> d'Adele

    Disques

    Trois fans découvrent 25 d'Adele

    Notre journaliste Émilie Côté a demandé à trois fans d'Adele de livrer leurs premières impressions de l'album 25, sorti vendredi. »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer