Attentats à Paris: le pianiste qui réconforte

Après avoir interprété Imagine près du Bataclan au... (PHOTO AFP)

Agrandir

Après avoir interprété Imagine près du Bataclan au lendemain des attentats à Paris, Davide Martello a de nouveau joué, hier, sur la place de la République.

PHOTO AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attaques à Paris
Attaques à Paris

Notre dossier spécial sur les attentats du 13 novembre à Paris. »

Samedi matin, aux abords du Bataclan, on le surnommait le «pianiste anonyme». Quelques heures après les attentats meurtriers de Paris, il était assis derrière son piano, tout près de la salle de spectacle marquée par le drame, pour jouer Imagine, de John Lennon. Mais qui est ce mystérieux musicien? Explications en quatre temps.

Sa performance

Spontanée, non annoncée, la performance a été captée par les citoyens et les journalistes présents sur place, puis diffusée sur les réseaux sociaux. Depuis samedi, elle a fait le tour du monde. Hier, le musicien a donné une nouvelle prestation sur la place de la République.

Qui est-il?

Son nom n'est pas connu du grand public, et pourtant, ce n'est pas la première fois qu'il joue devant les foules. Le pianiste réconfortant de Paris est en fait un Allemand, Davide Martello. Âgé de 34 ans, il est aussi connu sous le nom d'artiste Klavierkunst. Sur l'internet, il se décrit comme un «musicien de rue», sans agent, ce qui explique pourquoi il ne répond pas à tous ceux qui lui écrivent depuis quelques jours.

Un message de paix

Davide Martello est porteur d'un message de paix. Avec son piano, il se déplace fréquemment dans les régions marquées par les conflits. On l'a notamment vu sur la place Taksim, à Istanbul, alors que les citoyens turcs manifestaient bruyamment contre le régime du président Erdogan. D'autres sources affirment qu'il s'est rendu à Kiev et à Donetsk, en Ukraine, pendant les soulèvements pro-européens.

Un voyage de 600 km

Vendredi dernier, alors que Paris était visé par des attentats, Davide Martello se trouvait dans un bar à Konstanz, en Allemagne. Il a vite décidé de partir avec son piano en direction de la Ville Lumière. Après avoir parcouru 600 km, il y est arrivé le lendemain matin. «Je ne peux pas ramener les gens [en vie], mais je peux inspirer les autres avec ma musique, et quand les gens sont inspirés, ils peuvent tout faire», a-t-il déclaré, selon The Guardian. Quelques jours plus tard, sur son compte Facebook, il a écrit qu'il espérait que «tous les artistes de rue puissent sortir et offrir leurs performances au nom de la paix».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer