Cinq artistes musicaux à découvrir

BØRNS... (PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ARTISTE)

Agrandir

BØRNS

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ARTISTE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les sorties d'albums pullulent par les temps qui courent. Voici cinq suggestions destinées aux amateurs de découvertes et de trésors cachés ou aux mélomanes qui aiment suivre un artiste avant l'éclosion de sa carrière.

BØRNS

Détrompez-vous: BØRNS n'est pas originaire de la Scandinavie, mais du Michigan. Le premier album de Garrett Borns, Dopamine, sort vendredi sous étiquette Interscope (Universal), et BØRNS se produira au Petit Campus, à Montréal, le 10 novembre.

Le jeune auteur-compositeur et multi-instrumentiste a une voix de falsetto. Assez accrocheuse pour les ondes radio, sa musique fait d'habiles allers-retours entre la pop psychédélique et le rock alternatif.

En duo avec Petite Meller, BØRNS prête par ailleurs sa voix à la nouvelle campagne mondiale de la marque H&M avec une reprise de Sunday Morning du Velvet Underground.

Le jeune homme - déjà invité sur les plateaux de télé - est promis à un brillant avenir.

Ariane Zita... (PHOTO MELIZA DEGUIRE, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ARTISTE) - image 2.0

Agrandir

Ariane Zita

PHOTO MELIZA DEGUIRE, TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DE L'ARTISTE

Ariane Zita

Vous aimez le rock californien, Alex Nevsky et Coeur de pirate? La pop féminine aux belles courbes mélodiques? Vous pourriez succomber aux charmes de la chanson Soyons sauvages d'Ariane Zita.

La chanteuse sort son premier LP, Oui mais non, le 30 octobre. L'album porte la griffe du réalisateur Howard Bilerman (Arcade Fire), qui a été épaulé par l'ex-The Sainte Catherines Hugo Mudie (Miracles).

Côté musiciens, Ariane Zita est tout aussi bien entourée: Vincent P. Appelby (guitares), Martin Landry (batterie et percussions), Gabriel Gagnon (synthétiseurs et orgue) et Carl-Éric Hudon (basse et choeurs).

La diplômée de l'UQAM adore voyager. Elle a déjà donné des spectacles en Allemagne, en Islande et en Pologne.

Protomartyr... (IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON DE DISQUES) - image 3.0

Agrandir

Protomartyr

IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON DE DISQUES

Protomartyr

Formé en 2008, Protomartyr n'est pas un nouveau groupe. Mais il fait parler de lui plus que jamais avec son tout nouveau LP, The Agent Intellect, qui récolte d'excellentes critiques.

Le groupe post-punk de Detroit plaira aux publics d'Interpol et Joy Division. Comme le groupe phare de Manchester à l'époque, Protomartyr vient d'une ville postindustrielle dont le spleen se transforme en émancipation artistique.

Cet automne, Protomartyr tournera aux États-Unis et en Europe. Il s'est produit à Montréal... lundi. Pour se consoler d'avoir manqué le spectacle, on savoure à la maison les chansons Dope Cloud, I Forgive You, Pontiac 87 et Uncle Mother's.

The Magic Gang... (PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DU GROUPE) - image 4.0

Agrandir

The Magic Gang

PHOTO TIRÉE DE LA PAGE FACEBOOK DU GROUPE

The Magic Gang

Comme Protomartyr, The Magic Gang propose un son référentiel et nostalgique. Il renvoie au grunge. À Weezer, mais en plus sérieux. Peut-être un peu à Oasis, et aussi à The Strokes et à la power pop de Tame Impala.

Originaire de Brighton, le jeune groupe britannique compte un Soundcloud généreux, mais il n'a pas encore d'album officiel.

Récemment, un journaliste du magazine NME a suivi The Magic Gang dans son pèlerinage musical en Jamaïque. Le quatuor a suivi les pas de Bob Marley et enregistré du matériel dans le légendaire studio Tuff Gong International.

Deux de ses chansons à ajouter à votre liste d'écoute de l'automne: No Fun et Alright.

La pochette de l'album Utakata No Hibi de... (IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON DE DISQUES) - image 5.0

Agrandir

La pochette de l'album Utakata No Hibi de Mariah

IMAGE FOURNIE PAR LA MAISON DE DISQUES

Mariah

L'album japonais Utakata No Hibi de Mariah date de 1983, mais il vient d'être réédité par Palto Flats. Le compositeur et saxophoniste virtuose Yasuaki Shimizu faisait partie du groupe expérimental Mariah, dont Utakata No Hibi a été l'ultime album.

Remis au goût du jour par des DJ, Utakata No Hibi propose un métissage inédit de folk-pop japonais, de new wave, de rythmes du monde et d'électro avant-gardiste.

Pour la petite histoire, c'est grâce au collectionneur d'albums de Tokyo Chee Shimizu que l'album a abouti dans les mains d'autres geeks de musique, en Europe. Jetez un coup d'oeil à la pochette dont l'artiste Yla Okudaira signe l'illustration.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer