ADISQ: Louis-Jean Cormier et Jean Leloup favoris

Louis-Jean Cormier est cité dans les catégories de... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Louis-Jean Cormier est cité dans les catégories de l'Interprète masculin et de l'Auteur ou compositeur de l'année.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

L'ADISQ 2015

Arts

L'ADISQ 2015

Le Gala de l'ADISQ 2015 »

Louis-Jean Cormier et Jean Leloup partent avec une longueur d'avance en vue du gala de l'ADISQ, avec six nominations artistiques chacun. Ariane Moffatt et Isabelle Boulay les suivent avec quatre sélections.

La catégorie du meilleur album étant maintenant divisée en plusieurs sous-genres (rock, adulte contemporain, folk, pop alternatif), une plus grande variété d'artistes récoltent des nominations - parfois là où on ne les attend pas.

Les Barr Brothers, Patrice Michaud, Alex Nevsky, Galaxie, Marc Dupré et Marie-Mai ont tous trois chances de gagner un trophée dans les catégories artistiques.

Patrice Michaud obtient aussi quatre nominations dans les catégories dites industrielles, soit celles du meilleur scripteur (lui-même), sonorisateur (Louis-Simon Hétu), concepteur d'éclairage (Marc Tétreault) et metteur en scène (Yann Perreau et lui). 

«Je suis content qu'elles soient autour du spectacle, a déclaré l'artiste mardi, lors du dévoilement des nominations au Club Soda. Il y a tellement de gens que j'aime qui gravitent autour.»

Jean Leloup, Ariane Moffatt et Isabelle Boulay étaient absents, mardi.

Une 10e année pour Louis-José Houde

Le gala télévisé, orchestré pour la 10e année par Louis-José Houde, aura lieu le 8 novembre à la salle Wilfrid-Pelletier, après l'Autre gala, animé le 27 octobre par Olivier Robillard Laveaux. Sans compter celui de l'industrie, à la barre duquel sera Claudine Prévost.

Il est difficile de distinguer certaines catégories les unes des autres. Philippe Brach, Louis-Jean Cormier, Kevin Parent, Fred Pellerin et Tire le coyote sont en lice pour le meilleur album folk, alors que Pierre Flynn, Marc Hervieux, Patrick Norman, Mario Pelchat et Marie-Pierre Arthur se retrouvent dans celle de l'album adulte contemporain de l'année. «C'est space, mais il faut être content d'être là», a lancé la cadette du groupe.

Finaliste dans la catégorie de l'interprète féminine de l'année, Marie-Pierre Arthur a la preuve qu'elle a réussi à se faire connaître du grand public, tout en gardant un pied à gauche.

«J'ai senti l'intérêt des radios et des télés, mais je veux aussi rester de l'autre bord», dit-elle en riant.

Elle et d'autres artistes nommés dans les catégories folk auraient tout aussi bien pu s'illustrer dans les catégories pop, rock et alternatif, et vice-versa.

C'est le cas de Daniel Boucher, Caravane, Jean Leloup, Les Marinellis et Dany Placard, finalistes dans la catégorie rock.

Et qui est plutôt pop? Jérôme Couture, Marc Dupré, Sally Folk, Marie-Mai et Ariane Moffatt.

Révélations de l'année

Quant au Félix du meilleur album alternatif, il pourrait aboutir dans les mains de Bernhari, Chocolat, Galaxie, Salomé Leclerc ou Mara Tremblay. Le réalisateur et guitariste Emmanuel Éthier a deux chances de l'emporter, puisqu'il a réalisé l'album de Bernhari et qu'il est membre de Chocolat.

«Manu est aussi en nomination comme meilleur réalisateur pour [l'album de] Chocolat», souligne Bernhari, dont Éthier réalisera le deuxième album, qui sortira le 26 février. «La première montréalaise est le 9 octobre au Fairmount», a-t-il souligné.

Parlant de Bernhari, il convoite aussi le titre de la révélation de l'année aux côtés de Philippe Brach, Jérôme Couture, Valérie Lahaie et David Portelance.

Bernhari venait d'apprendre ses deux nominations quand nous l'avons abordé avant la conférence de presse. «Je m'attendais à une, car on m'a appelé, mais pas à deux. Je tripe. C'est spécial après toutes ces années de travail.»

Choix de la critique

Pour le choix de la critique, Louis-Jean Cormier, Galaxie, Salomé Leclerc, Jean Leloup et Tire le coyote sont en lice. Pour le meilleur album anglophone: Bobby Bazini, Leonard Cohen, The Barr Brothers, Patrick Watson et Yoan.

Pierre Lapointe se retrouve étrangement dans la catégorie du meilleur album de réinterprétation, lui qui reprend ses propres titres sur Paris Tristesse. «On veut donner la priorité à la création originale dans les autres catégories», précise Julie Gariépy, productrice exécutive et directrice des galas de l'ADISQ.

Pierre Kwenders a obtenu deux nominations : meilleur clip et meilleur album de musiques du monde.

Sa carrière devrait plutôt continuer à décoller. Il part se produire en Europe la semaine prochaine. Et l'ADISQ devrait lui donner une belle visibilité. Ce sont les artistes les moins connus du grand public qui y ont le plus à gagner.

Le public est par ailleurs toujours invité à faire son choix pour le groupe, l'interprète féminine, l'interprète masculine et la chanson populaire de l'année. Le vote se fait ici.

* Précision : La Presse a seulement pris en considération les nominations artistiques des artistes.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer