• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Des centaines d'objets de Ringo Starr aux enchères 

Des centaines d'objets de Ringo Starr aux enchères

Le premier ensemble de batterie trois pièces Ludwig... (PHOTO AP)

Agrandir

Le premier ensemble de batterie trois pièces Ludwig Oyster 1963 de Ringo Starr, qu'il a utilisé dans plus de 200 prestations et enregistrements entre mai 1963 et février 1964, dont les succès Can't Buy Me Love et All My Loving devrait rapporter entre 300 000 $ et 500 000 $ US. Paul McCartney a également utilisé cette batterie sur son premier album solo, McCartney.

PHOTO AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ula Ilnytzky
Associated Press
New York

Ringo Starr et sa femme, Barbara Bach, vendront plus de 800 objets aux enchères, dont de rares souvenirs de la carrière des Beatles tels que la batterie à trois pièces utilisée lors de plus de 200 performances et une guitare Rickenbacker donnée à Ringo par John Lennon.

Cette collection - le plus nombreuse jamais offerte - sera mise en vente les 4 et 5 décembre à la maison d'enchères Julien's Auctions, à Beverly Hills.

En entrevue téléphonique depuis Londres, le musicien maintenant âgé de 75 ans a affirmé que sa femme et lui n'ont pas vu une bonne partie de ces objets depuis 20 ou 30 ans.

L'idée de la vente est venue après que le musée Grammy de Los Angeles lui ait demandé de faire une exposition sur sa vie et sa carrière musicale, en 2013 et 2014.

Il a donc commencé à regarder dans ses unités d'entreposage, et le couple a fait beaucoup de trouvailles intéressantes.

Un autre projet a suivi, celui d'un livre à paraître et d'une exposition de ses photos de ses anciens collègues de scène, présentement au musée National Portrait Gallery de Londres. C'est ainsi qu'il a trouvé des boîtes de négatifs des années 1960 et suivantes.

Puis le couple a vendu sa maison de campagne en Angleterre et quitté son appartement de Monte Carlo.

«On s'est dit: «Qu'est-ce qu'on va faire de tout ça?»», a raconté M. Starr.

Ils se sont donc tournés vers les enchères.

«En plus des services de vaisselle et des verres, j'ai pensé rendre cela très spécial. Donc j'ai ajouté The White Album No. 1, qui était dans un coffre à la banque depuis 35 ans, et plusieurs guitares, dont une Gretsch qui était un cadeau de George Harrison et la Rickenbacker de Lennon.»

Il y aura aussi des meubles, des oeuvres d'art, des tasses et des soucoupes de ses maisons de Londres, Beverly Hills et Monaco.

Tout comme pour son livre Photograph by Ringo Starr, qui paraîtra plus tard ce mois-ci, une partie des profits seront remis à la fondation du couple, Lotus Children, qui vient en aide aux enfants dans le besoin partout dans le monde.

Le couple, marié depuis 34 ans, a décidé ensemble de quels objets ils se départiraient, un processus qui s'est avéré émotif et empreint de nostalgie.

Après avoir décidé de se départir d'un objet, «On le reprenait», a raconté Mme Bach. «Mais ensuite on se disait: «Où est-ce qu'on va le mettre?», et on réalisait qu'on le remettrait dans un entrepôt.»

Le premier ensemble de batterie trois pièces Ludwig Oyster 1963 de Ringo Starr, qu'il a utilisé dans plus de 200 prestations et enregistrements entre mai 1963 et février 1964, dont les succès Can't Buy Me Love et All My Loving devrait rapporter entre 300 000 $ et 500 000 $ US. Paul McCartney a également utilisé cette batterie sur son premier album solo, McCartney.

La Rose-Morris Rickenbacker 1964 de John Lennon, surnommée «The Beatle-Backer» dont il s'est servie durant les concerts de Noël des Beatles en 1964 et 1965, pourrait être adjugée à 800 000 $ US. John Lennon l'a offerte à Ringo Starr en 1968.

Sera également mise aux enchères une Mercedes Coupé 2000 qu'avait achetée George Harrison et qu'a rachetée Ringo Starr en 2001, lorsque son ami est mort.

Un ensemble de sept bongos inspiré par le batteur Hal Blaine, commandée par George Harrison pour Ringo Starr en 1968, sera offert, mais seuls cinq des sept pièces existeraient toujours. Les intéressés peuvent prévoir entre 10 000 $ US et 20 000 $ US.

Ces pièces-vedettes seront exposées durant une semaine au Hard Rock Cafe de Times Square, à New York, dès le 16 novembre.

La maison d'enchères s'attend à ce que la vente récolte entre 5 et 10 millions $ US.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer