• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Bisbille entourant les droits de l'album Temple of the Dog 

Bisbille entourant les droits de l'album Temple of the Dog

Chris Cornell de Soundgarden.... (Photo: archives AP)

Agrandir

Chris Cornell de Soundgarden.

Photo: archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Gene Johnson
Associated Press
Seattle

Le chanteur de la formation Soundgarden, Chris Cornell, a affirmé mardi que le cofondateur des studios London Bridge de Seattle n'avait aucun droit sur les bandes maîtresses de l'album-culte de l'époque grunge Temple of the Dog.

L'étiquette A&M Records a déposé en mars une poursuite contre le cofondateur des studios London Bridge, Raj Parashar, afin qu'il rende les enregistrements.

Chris Cornell a enregistré en 1990 cet album avec des membres des groupes Pearl Jam, Soundgarden et Mother Love Bone, en hommage à son colocataire Andrew Wood, un membre de Mother Love Bone, mort d'une surdose.

Selon lui, l'étiquette A&M Records a payé pour l'enregistrement et l'utilisation du studio, et M. Parashar n'a pas plus le droit de prétendre qu'il possède les bandes «qu'un propriétaire de buanderie qui prétend posséder les vêtements que vous avez lavés dans sa machine».

La compagnie de disques A&M ne spécifie pas, dans la plainte, pourquoi elle veut récupérer les bandes, mais de tels enregistrements peuvent servir à produire une réédition. L'album fêtera son 25e anniversaire l'an prochain.

L'avocat de M. Parashar, Warren Rheaume, a affirmé mardi que son client possédait bel et bien les bandes de Temple of the Dog. Il a aidé à la production de l'album comme ingénieur et n'a jamais été payé pour cela. En outre, il ne faisait pas partie de l'entente conclue en 1993 entre A&M Records et son frère Rick Parashar, le cofondateur des studios.

Temple of the Dog a été lancé en 1991. Il a obtenu de bonnes critiques mais n'a pas atteint les palmarès. L'année suivante, A&M Records l'a relancé en le promouvant comme la collaboration entre deux de ses groupes les plus connus. L'album, qui comprend la populaire chanson Hunger Strike, s'est écoulé à plus d'un million d'exemplaires.

Selon les documents de la poursuite, Rick Parashar a conclu verbalement de la réalisation de l'album avec le groupe. En 1993, A&M et Rick Parashar, décédé l'an dernier, auraient signé un contrat stipulant que les studios acceptaient de rendre à l'étiquette de disques les bandes maîtresses et tous les droits pour 35 000 $ US. Cependant, Raj Parashar ne faisait pas partie de l'entente, soutient Me Rheaume, et n'a pas cédé les droits.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer