Mégo ne comprend toujours pas son congédiement

Claude Mégo Lemay compare son congédiement de l'équipe... (Photo: Vanessa Brossard, fournie par V)

Agrandir

Claude Mégo Lemay compare son congédiement de l'équipe de Céline Dion à un divorce.

Photo: Vanessa Brossard, fournie par V

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une semaine après avoir appris qu'il ne faisait plus partie de l'équipe de Céline Dion, le claviériste et directeur musical Claude Mégo Lemay ne connaît toujours pas la raison de ce qu'il a qualifié de gifle sur Facebook et qu'il compare aujourd'hui à un divorce.

«J'aimerais tellement pouvoir te le dire. Je ne la comprends pas», répond-il à Éric Salvail dans l'émission En mode Salvail, qui sera diffusée sur V ce soir à 22h.

À Montréal depuis vendredi, Mégo a accepté l'invitation personnelle de Salvail, lui qui n'avait rappelé aucun média depuis une semaine: «Ce n'est pas parce que je ne voulais pas répondre, c'est parce que j'en étais incapable.»

L'annonce de son congédiement a totalement pris par surprise le musicien de 62 ans. Convoqué par deux dirigeants de la nouvelle administration des Productions Feeling qu'il ne nomme pas, mais dont faisait sûrement partie Aldo Giampaolo, l'homme de confiance de René Angélil, Mégo s'est rendu à la rencontre en croyant qu'on allait lui annoncer l'éventuel retour sur scène de Céline. Il blaguait comme il en a l'habitude quand il a finalement demandé à ses interlocuteurs la raison du rendez-vous: «Une des deux personnes m'a dit: «On ne renouvellera pas ton contrat». Je suis parti à rire. J'ai regardé l'autre qui a dit «oui c'est vrai». Je suis parti.»

Appel de Céline

Il y a trois jours, Mégo a reçu un appel de Céline Dion qui, dit-il, a «replacé les affaires», mais ne semble pas l'avoir éclairé davantage sur les motifs de son renvoi. Il n'en sait pas plus sur les projets de la chanteuse à laquelle il n'avait pas parlé depuis huit mois quand elle a mis fin à toutes ses activités professionnelles pour se consacrer à son mari René Angélil, frappé par un cancer de la gorge.

«J'ai toujours fait attention. Ils vivent quelque chose de difficile», a-t-il expliqué à Salvail en ajoutant que le fait de perdre son travail ne se comparait pas à ce que vivent René Angélil et Céline Dion.

Directeur musical de Céline Dion pour la scène depuis 28 ans, Claude Lemay est l'un des quatre musiciens dont le contrat n'a pas été renouvelé le 15 mars. Le guitariste André Coutu et le claviériste Yves Frulla, qui accompagnent la chanteuse depuis plus de 20 ans, ainsi que le violoniste Jean-Seb Carré ont subi le même sort. «Si je comprends bien, on serait quatre sur les 30 musiciens, donc il en reste 26», a dit Mégo.

Il a reconnu avoir reçu une indemnité de départ. «Ils n'étaient pas obligés de me la donner», a-t-il ajouté.

Mégo n'est pas indépendant de fortune et il prépare déjà l'après-Céline Dion. Il reviendra fort probablement s'établir au Québec et en profitera sans doute pour s'atteler à la rédaction d'un livre d'anecdotes colligées au fil du dernier quart de siècle dans l'entourage de Céline Dion. Il participera également au Festival des harmonies et orchestres symphoniques du Québec à l'Université de Sherbrooke du 14 au 17 mai.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer