• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Le procès pour les droits d'auteur de Blurred Lines tire à sa fin 

Le procès pour les droits d'auteur de Blurred Lines tire à sa fin

Pharrell Williams... (Photo Nick Ut, AP)

Agrandir

Pharrell Williams

Photo Nick Ut, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Associated Press
LOS ANGELES

Pharrell Williams a grandi avec la musique de Marvin Gaye, mais il a assuré à un jury qu'il n'avait pas cherché à copier son idole lorsqu'il a composé le succès de 2013 Blurred Lines.

Le témoignage de Williams sur le processus de création de la chanson aidera un jury à déterminer si Blurred Lines emprunte trop d'éléments au succès de Gaye, Got to Give it Up, sorti en 1977.

Le dernier témoignage sera entendu jeudi dans cette affaire, celui du rappeur T.I., dont le nom a été ajouté à la liste des auteurs-compositeurs de la pièce après que celle-ci eut été enregistrée par Williams et Robin Thicke, en 2012.

Pharrell Williams a composé toute la musique et écrit presque toutes les paroles, mais Robin Thicke et T.I. partagent le crédit. L'auteur-compositeur-interprète primé a admis en cour qu'il comprenait que des gens puissent constater des ressemblances entre Blurred Lines et la musique de Marvin Gaye, mais il a assuré que ce n'était pas son intention.

Le musicien de 41 ans a ajouté qu'il n'aurait jamais «pris quelque chose à quelqu'un que j'aime».

Williams a indiqué que l'inspiration pour Blurred Lines, le plus grand succès de 2013, lui est venue des expressions qu'il se rappelle avoir entendues quand il était plus jeune et des sonorités de l'époque disco des années 1970.

L'auteur-compositeur a passé plus d'une heure à décrire, devant une salle d'audience bondée, la façon dont il a créé Blurred Lines, entre des séances de travail avec d'autres artistes comme Miley Cyrus et le rappeur Earl Sweatshirt. Selon Williams, Thicke est arrivé après que la musique et les paroles eurent été composées. Il a rapidement présenté la chanson au chanteur et ils se sont mis à enregistrer.

Ses réponses étaient parfois trop longues pour le juge John A. Kronstadt, qui a coupé la parole à Williams à plusieurs reprises, ne lui permettant pas d'élaborer certaines de ses réponses.

«Blurred Lines» a fait des profits de plus de 16 millions de dollars US, permettant à Thicke et Williams de récolter 5 millions US chacun, selon des témoignages entendus plus tôt au cours du procès.

Pharrell Williams a affirmé qu'après la parution de la chanson, il a constaté des ressemblances entre «Blurred Lines» et l'oeuvre de Marvin Gaye, mais qu'il n'en avait pas été conscient pendant le processus de création.

Richard S. Busch, qui représente la famille Gaye, a demandé à Williams s'il trouvait que «Blurred Lines» reflétait bien l'ambiance de l'époque dans laquelle Marvin Gaye évoluait.

«L'ambiance», a répondu Williams. «Pas une copie.»

Le procès s'est ouvert la semaine dernière et le juge a notamment entendu le témoignage de Robin Thicke, qui a dit aux jurés avoir accepté d'être nommé auteur-compositeur de «Blurred Lines», bien que Pharrell Williams ait fait presque tout le travail.

L'interprète s'est quelque peu donné en spectacle pendant son témoignage, alors qu'il a interprété des extraits de «Blurred Lines» et des succès de U2 et des Beatles afin de montrer que des chansons différentes pouvaient inclure des éléments musicaux semblables.

Williams n'a pas, quant à lui, présenté de musique pendant son témoignage, et a déploré que des comparaisons audio de «Blurred Lines» et de Got to Give It Up aient été créées pour qu'elles aient l'air identiques.

La carrière d'artiste et de producteur de Pharrell Williams a explosé au cours des dernières années. Le chanteur a interprété son succès Happy aux Oscar de 2014, quelques semaines seulement après avoir remporté trois prix Grammy pour son travail avec Daft Punk.

Il est également juge dans la version américaine de La Voix, The Voice, diffusée à NBC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer