G.-B.: début du procès de Gary Glitter

Gary Glitter... (PHOTO LEFTERIS PITARAKIS, AP)

Agrandir

Gary Glitter

PHOTO LEFTERIS PITARAKIS, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
LONDRES

Le procès de l'ancienne rock-star britannique Gary Glitter, accusé de tentative de viol et d'attentats à la pudeur sur trois filles mineures dans les années 1970 et 1980, s'est ouvert lundi à Londres.

Renvoyé devant la justice pour 10 chefs d'accusation, l'ex-vedette du glam rock, de son vrai nom Paul Gadd, nie toutes les charges retenues contre lui. Son procès doit durer plusieurs semaines.

Lundi à l'audience, le procureur John Price a expliqué comment le chanteur, ivre, avait tenté, dans les années 1970, d'agresser sexuellement une des victimes alors âgée de moins de dix ans. La fillette, étant donné son âge, «ne pouvait être consentante», a dit le magistrat aux jurés.

L'ancienne rock-star avait été arrêté le 28 octobre 2012 à Londres, alors que les scandales de pédophilie impliquant des vieilles gloires du showbizz se multipliaient au Royaume-Uni.

Glitter, «paillettes» en anglais, avait été arrêté une première fois en 1997 et condamné à quatre mois de prison pour avoir téléchargé sur son ordinateur de la pédopornographie.

Fuyant la presse, il s'est réfugié au Cambodge d'où il a été expulsé en 2002 pour des accusations de pédophilie. Il a ensuite été condamné à trois ans de prison au Vietnam pour actes obscènes sur deux mineures.

Après avoir purgé une peine de deux ans et neuf mois, il est rentré au Royaume-Uni en 2008.

Le chanteur a vendu 20 millions de disques au cours de sa carrière avec des tubes comme Rock and Roll, Parts 1 and 2, I'm the Leader of the Gang (I am) et Hello, Hello I am back again.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer