U2 au Centre Bell en juin

U2... (Photo: archives AFP)

Agrandir

U2

Photo: archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Après avoir attiré 162 466 spectateurs en deux soirs à l'Hippodrome de Montréal en juillet 2011, U2 sera de retour à Montréal le temps de deux concerts au Centre Bell, les 12 et 13 juin 2015. La tournée d'arénas Innocence + Experience s'amorcera à Vancouver le 14 mai et se poursuivra en Europe à compter du 4 septembre, à Turin.

U2 se produira sur une scène centrale dans un Centre Bell qui pourra accueillir environ 20 000 spectateurs chaque soir. Les billets pour tous les concerts annoncés hier seront mis en vente le lundi 8 décembre, mais les membres du fan-club de U2 pourront s'en procurer sur le site U2.com à compter d'aujourd'hui à 10h, jusqu'à samedi à midi.

«Nous allons essayer d'avoir une ambiance complètement différente chaque soir et d'avoir du plaisir à jouer avec les thèmes de l'innocence et de l'expérience», a déclaré Bono dans le communiqué transmis par evenko, hier.

Montréal dans un club sélect

Ce sera la première fois en 14 ans que U2 passera par Montréal dès le premier volet de sa tournée nord-américaine. «On s'en doutait après le succès de l'Hippodrome, reconnaît Jacques Aubé, patron d'evenko. Mais si on n'avait pas été aussi déterminés pour convaincre U2 de venir à Montréal en 2011, on ne serait pas sur cette liste très limitée aujourd'hui. Montréal est une des neuf villes sélectionnées en Amérique du Nord parmi des gros marchés comme Los Angeles, New York et Chicago.»

«Bono et sa gang aiment notre ville, ils sont chums avec Guy [Laliberté] et ils ont vécu une expérience incroyable ici en 2011. N'oubliez pas qu'au départ, je leur avais garanti de vendre 60 000 billets et on en a vendu 162 000», a rappelé Jacques Aubé, patron d'evenko.

Les 8 et 9 juillet 2011, U2 s'était produit dans un stade aménagé de toutes pièces pour l'occasion sur le terrain de l'Hippodrome. Le deuxième soir, à la fin d'un concert diffusé sur le web, Bono avait lancé au public, en français: «Vive la différence! Vive [le] Québec!»

Le chanteur amoché

Incidemment, ces deux concerts de 2011 avaient été reportés d'un an parce que Bono avait dû subir une intervention chirurgicale au dos en 2010. Les plus vieux fans de U2 se souviendront également que le chanteur avait le bras en écharpe quand il s'est produit au Stade olympique le 1er octobre 1987.

Or, quand s'amorcera la tournée Innocence + Experience, Bono aura terminé la longue période de réadaptation progressive que lui ont prescrite ses médecins à la suite de son accident de vélo dans Central Park, le 16 novembre dernier.

Le chanteur de 52 ans, qui tentait d'éviter un autre cycliste, a subi de multiples fractures à l'épaule, au bras, au coude et à la main gauches ainsi qu'au visage, pour lesquelles il a passé cinq heures sur la table d'opération.

U2 n'a pu se produire toute une semaine à l'émission The Tonight Show où l'attendait l'animateur Jimmy Fallon, et il a fallu que Chris Martin et Bruce Springsteen acceptent de remplacer Bono pour que le groupe, rebaptisé pour l'occasion U2 Minus One, donne un concert surprise pour la Journée mondiale du sida à Times Square, lundi.

On a craint, jusqu'à l'annonce d'hier, que U2 ne puisse partir en tournée comme prévu en 2015. «Cet accident n'a rien changé dans les plans de la tournée», assure Jacques Aubé.

Une controverse... et des éloges

Cette tournée mondiale fera suite au lancement controversé du 13e album studio de U2, Songs of Innocence. De connivence avec Apple, U2 a offert cet album gratuitement en téléchargement automatique au demi-milliard de clients d'iTunes dans le cadre du lancement de l'iPhone 6, le 9 septembre.

Devant les nombreuses réactions négatives, le groupe s'est excusé dans une vidéo postée sur Facebook un mois plus tard.

Dans son mea culpa, Bono a déclaré que ce geste avait été motivé par «une pointe de mégalomanie, une touche de générosité, un peu d'autopromotion et la crainte profonde que ces chansons auxquelles [ils avaient] consacré les plus récentes années de [leur] vie ne soient pas écoutées».

Songs of Innocence n'a pas fait l'unanimité, certains critiques estimant que U2 tourne en rond tandis que d'autres, comme le magazine Rolling Stone, qui vient d'en faire son album par excellence de 2014, ont louangé son dynamisme.

Live Nation, producteur de la tournée, affirme que Songs of Innocence a été écouté en ligne 81 millions de fois et téléchargé par 30 millions de fans.

Faut-il voir dans la décision de U2 de retourner dans des arénas un indice de la baisse de popularité du groupe irlandais?

«Non, il n'est pas rare que des artistes passent des stades aux arénas: ça dépend du type de production, estime Jacques Aubé. Et puis il y a beaucoup plus d'arénas disponibles. Lors des deux dernières tournées avant 360o, U2 a joué en aréna. C'est un choix artistique, je pense.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer