Le Cabaret du Mile End passe le flambeau

La Coopérative de solidarité Le Cabaret du Mile... (Photo: tirée de Facebook)

Agrandir

La Coopérative de solidarité Le Cabaret du Mile End a choisi de céder à un groupe de producteurs l'exploitation de la salle bien connue de l'avenue du Parc.

Photo: tirée de Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le 30 novembre prochain, la Coopérative de solidarité Le Cabaret du Mile End «va s'amarrer à quai». L'organisation a choisi de céder à un groupe de producteurs l'exploitation de la salle bien connue de l'avenue du Parc - autrefois nommée Club Soda, puis Kola Note.

La nouvelle équipe de production dévoilera très bientôt son identité et devrait relancer le club l'hiver prochain, après en avoir rafraîchi l'intérieur. D'après nos sources, la réouverture serait prévue vers février ou mars.

«Les pressions du marché du spectacle et les frais fixes (loyer, taxes d'affaires, assurances, etc.) toujours plus élevés, nous ont fait la vie dure depuis quelque temps, et l'avenir ne s'annonçait pas mieux, les tempêtes et les vents à venir ne nous permettaient pas de poursuivre notre route, tel que nous le faisions depuis maintenant cinq ans », explique l'équipe sortante dans un communiqué.

Six mois après que l'équipe du Kola Note (Productions Nuits d'Afrique) eut lancé la serviette en 2010, le Cabaret du Mile End avait redémarré avec cette équipe dont les activités cesseront à leur tour.

«Il faut souligner que cette fermeture n'est ni une faillite ni le résultat d'une mauvaise gestion. Nous quitterons avec les compteurs à zéro et le personnel dûment payé», affirme Richard Simard, porte-parole et gestionnaire de la Coopérative de solidarité Le Cabaret du Mile End, joint hier après réception du communiqué annonçant cette fermeture provisoire.

Selon lui, la décision a été mûrement réfléchie: «Nous avons reçu une proposition d'un groupe de producteurs, nous avons discuté avec eux. Ce groupe a ensuite contacté le propriétaire de l'immeuble, il n'y a pas eu de tordage de bras. Nous avons alors convenu que le temps était venu de nous de passer le flambeau, et que ce nouveau groupe fera du bon travail pour maintenir cette salle bien en vie.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer