L'Off Jazz ratisse large pour ses 15 ans

Marie-Claire Durand... (Photo: Chris Henschel, fournie par l'Off Jazz)

Agrandir

Marie-Claire Durand

Photo: Chris Henschel, fournie par l'Off Jazz

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Dès aujourd'hui et jusqu'au 12 octobre, l'Off Jazz mettra en relief les talents de 130 musiciens issus de la scène locale pour la plupart. Jazzmen et jazzwomen d'ici donneront ainsi 33 concerts répartis en 10 lieux. Pour la 15e année consécutive, toutes les générations et toutes les tendances convergeront vers l'incontournable rendez-vous automnal.

Roddy Ellias, Carlos Jimenez, Joe Sullivan, Josh Rager, Kevin Warren, Sonia Johnson, Greg Amirault, Thom Gossage et Pierre Labbé sont parmi les musiciens qui y présenteront leur ensemble respectif.

Le programme de la soirée d'ouverture, aujourd'hui, sera partagé par un duo que forment Michel Lambert (batterie) et Alexandre Grogg (piano) ainsi que par le quartette du contrebassiste américain Michael Formanek, auquel participe le réputé saxophoniste Tim Berne. L'Off Jazz culminera le samedi 11 octobre avec le concert du grand ensemble mené par le contrebassiste Nicolas Caloia, le Ratchet Orchestra, qui présentera un programme fait sur mesure pour l'événement.

«Après 15 ans d'existence, nous poursuivons dans la même veine, c'est à-dire de présenter et représenter la scène locale, montréalaise ou québécoise. L'équipe de l'Off Jazz travaille très fort pour très peu: notre mince budget est de 180 000$, dont 27 000$ sont consacrés aux cachets d'artistes», explique l'harmoniciste Lévy Bourbonnais, président de l'Off Jazz et directeur de la programmation, qui compte sur un comité de cinq personnes.

«Quoi qu'il en soit, nous préconisons encore et toujours la prise de risque afin d'offrir à notre public (environ 3000 entrées payantes) des approches non commerciales. Nous nous efforçons de rester ouverts en ratissant le plus large possible, du jazz standard aux formes les plus éclatées.»

Info: www.lofffestivaldejazz.com

Six propositions choisies avec l'équipe de L'Off Jazz

Erik Hove Chamber Ensemble, le 5 octobre, 20h, Sala Rossa

Ouvert à différentes esthétiques du jazz et de la musique d'aujourd'hui, Erik Hove suggère ici un ensemble à cordes et à vents: saxophone, flûte, clarinette, hautbois, trompette, violon, alto, violoncelle, contrebasse, batterie. Dans ce contexte, le musicien met de l'avant des oeuvres inspirées de toutes les musiques instrumentales dites sérieuses: jazz, classique, contemporaine.

Jean Vanasse Quartet + 1, le 8 octobre, 21h30, Sala Rossa

Jean Vanasse demeure assurément le plus accompli des vibraphonistes de jazz dans cette île. Il poursuit son inlassable quête avec, cette fois, un collègue vibraphoniste et marimbiste venu de France, Thierry Gomar. Le tandem sera accompagné par le guitariste Sylvain Provost, le batteur Jean-François Barbeau et le contrebassiste Frédéric Alarie.

Robert-Marcel Lepage/Canard Branchu, le 9 octobre, 21h30, Sala Rossa

Depuis plus de 30 ans, Robert-Marcel Lepage s'impose parmi nos compositeurs et improvisateurs les plus singuliers. Il mène ici la migration de Canard branchu, projet pour quatuor de clarinettes (Jean-Sébastien Leblanc, Pierre-Emmanuel Poizat, Guillaume Bourque, Lori Freedman) avec section rythmique (Fraser Hollins, Marton Maderspatch).

Kids Eat Crayons, le 10 octobre, 22h30, Café Résonance

On ne peut être vraiment sûr de quels aliments se nourrit ou de quel bois se chauffe le collectif Kids Eat Crayons - voix, saxos, piano, guitare, contrebasse, batterie. Une écoute sommaire nous indique toutefois que sa musique carbure au jazz contemporain et au hardcore/métal!

Trio Marie-Claire Durand, le 11 octobre, 17h, Café Résonance

La chanteuse Marie-Claire Durand s'accompagne-t-elle au piano? Ou encore est-il plus juste de poser que la pianiste accompagne son jeu d'un chant venu de l'intérieur? À son public de juger. Chose certaine, il est ici question de jazz acoustique tout ce qu'il y a d'idoine. D'autant plus attractif si l'on est friand de trio jazz - Joel Kerr, contrebasse, Éric Thibodeau, batterie.

Andy King Group, le 10 octobre, 20h, Sala Rossa

Grosso modo, le groupe du trompettiste et compositeur Andy King intègre rock progressif, hard rock et rock psychédélique à une esthétique et une instrumentation clairement jazzistiques - guitare, trompette, saxo, contrebasse, batterie. Voilà une autre heureuse manifestation montréalaise, tout à fait représentative des tendances émergentes à l'échelle internationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer