La touche magique de Pharrell Williams

Pharrell Williams a chanté Happy aux Oscars.... (Photo: AP)

Agrandir

Pharrell Williams a chanté Happy aux Oscars.

Photo: AP

Tout ce que touche Pharrell Williams semble se transformer en or ces jours-ci. Ses participations vocales aux chansons de Daft Punk et de Robin Thicke ont fait danser les cigales tout l'été; le chanteur a effectué un tour du chapeau des soirées de remises de prix; et, parlant de chapeau, même l'atroce Buffalo Hat signé Vivienne Westwood qu'il portait aux Grammy est devenu une icône et a son compte Twitter (@Pharrellhat). Lundi, Pharrell a fait paraître l'album G I R L, dont la plus récente chanson, Happy, est en tête des palmarès. Retour sur le phénomène.

Producteur de génie

C'est à titre de producteur, au sein du tandem The Neptunes, que Pharrell Williams commence à faire tourner les têtes. Le duo qu'il forme avec son ami d'enfance Chad Hugo se transforme en manufacture à hits au tournant des années 2000. À l'instar de Timbaland, il propulse ses sonorités funky en tête des palmarès. Sous sa commande, Britney Spears réussit son virage adulte avec la chanson I'm a Slave 4 U; Justin Timberlake fait de même avec l'album Justified, et Nelly transforme les pistes de danse en serres tropicales avec Hot in Herre. Entre autres.

Membre du groupe N*E*R*D

Parallèlement à leurs exploits derrière la console, les deux gars des Neptunes font ressortir leur côté plus alternatif sur leur projet parallèle N*E*R*D. La musique du groupe (complété par Shay Haley aux percussions) profite évidemment de leur maîtrise des techniques de production, mais elle est moins orientée vers la radio que leur travail pour autrui. Mélangeant hip-hop, rock et R&B, les deux premiers albums du trio, In Search Of... (2002) et Fly or Die (2004), s'attirent le respect des critiques et sont certifiés disques d'or, mais leurs deux suivants passent un peu inaperçus.

Ami des rappeurs

Issu de la scène hip-hop de Virginia Beach, qui a aussi enfanté Timbaland, Pharrell réussit à préserver son attrait auprès des artistes hip-hop - un exploit pour qui s'affiche aussi aux côtés de Madonna. Jay-Z convoque sa magie sur ses albums classiques The Blueprint et The Black Album. Busta Rhymes (Pass the Courvoisier, Part II), Snoop Dogg (Drop It Like It's Hot) et le duo hip-hop alternatif Clipse figurent dans le carnet de clients des Neptunes. Plus récemment, Pharrell contribue, à titre personnel, aux albums good kid, m.A.A.d city de Kendrick Lamar et Channel Orange de Frank Ocean, deux réussites éclatantes.

Homme d'affaires

La carrière de «monsieur cool» déborde largement du monde de la musique pour toucher les domaines des arts visuels, de la mode, du design et des affaires. Le créateur a notamment participé au design de lunettes Louis Vuitton, de bijoux et de meubles, a réalisé une sculpture avec l'artiste japonais Takashi Murakami et créé des marques de vêtements. Ces jours-ci, une exposition de jouets conceptuels au musée Design Exchange à Toronto.

Falsetto convoité

Le nouveau souffle que connaît la carrière de Pharrell a beaucoup à voir avec sa présence vocale sur les chansons d'autres artistes. L'an dernier, un heureux alignement des astres l'a amené à prêter sa voix aux deux chansons obsédantes de l'été: Get Lucky de Daft Punk et Blurred Lines de Robin Thicke. La frénésie entourant le retour des robots français a certes rejailli sur leur ami américain. La magie de leur rencontre était évidente aux Grammy, où leur numéro disco (aux côtés de Nile Rodgers et Stevie Wonder) a fait communier tout le gratin de la pop à l'autel de la danse.

Star pop à part entière

Pharrell-le-chanteur avait battu de l'aile lors de son premier envol en solo (In My Mind, 2006), malgré un premier extrait «featuring Jay-Z». Cette fois-ci, les conditions gagnantes semblent toutefois réunies pour un décollage réussi. Le battage publicitaire autour de la sortie de l'album G I R L s'est déroulé sans anicroche. Le chanteur de 40 ans a fait danser Meryl Streep sur son siège aux Oscars, dimanche. Et son fameux «Pharrell Hat», qu'il a mis en vente sur eBay pour une bonne cause, s'est envolé pour 44 100$. Qu'est-ce qui pourrait mal aller dans les circonstances?




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer