Un rendez-vous doux avec Les Gerry's

Les Gerry's, groupe de style barbershop, est à l'aube de sortir son premier album, Le Christ de bel album. Les sept membres de cette troupe a capella offrent à leur sauce des chansons interprétées par feu Gerry Boulet.

Il y a trois ans, Guillaume Tremblay a levé le coude un peu trop souvent au bar Coucou, à Montréal. «Et chaque fois que des chansons de Gerry Boulet jouaient, j'ai remarqué que tout le monde embarquait et chantait.»

C'est à l'une de ces soirées bien arrosées qu'il a eu l'idée de créer un groupe barbershop qui reprendrait les succès du rockeur aux mains de velours. Finissant du Conservatoire d'art dramatique de Montréal, Guillaume Tremblay a proposé son projet à quatre autres comédiens (Vincent Fafard, Yannick Chapdelaine, Maxime Carbonneau et Nicolas Michon) ainsi qu'à deux chanteurs (Mathieu Grégoire et Pierre-Yves Poulin).

«C'est effectivement parti d'une blague, d'une idée un peu folle: «O.K., on va chanter à plusieurs voix du Gerry Boulet.» Mais je trouve qu'il y a vraiment quelque chose d'intéressant à prendre un artiste qui a marqué le Québec et à amener ça ailleurs», dit Yannick Chapdelaine.

«Il y a quelque chose de drôle dans la relecture, mais je ne pense pas qu'on joue la blague. C'est drôle de voir sept gars a capella prendre et repiquer tous les instruments, mais, en soi, on offre la toune et le public va être touché par les vraies choses derrière la chanson», ajoute Mathieu Grégoire.

Haro au snobisme

Les membres du groupe sont unanimes: les chansons de l'interprète de Toujours vivant et des Yeux du coeur, qui ont bercé - ou rocké! - les Québécois dans les années 70 et 80, sont touchantes et inspirantes.

«Il a eu un beau chemin, Gerry Boulet. Autant il avait un côté vraiment rock, qui défonçait, autant on l'a vu très fragile parce qu'il avait le cancer. Les gens venaient le voir et c'était peut-être son dernier show. C'est le fun pour nous d'explorer ces deux côtés», dit Yannick Chapdelaine.

Guillaume Tremblay ajoute: «Je pense que le monde est snob par rapport au grand coeur et au grand artiste qu'on a eu ici. Après avoir joué du Musset, du Molière, du Shakespeare et du Mamet au Conservatoire, je trouvais ça drôle de dire: "Une des premières oeuvres qu'on va faire [à la sortie de l'école de théâtre], c'est autour des chansons de Gerry Boulet."»

En spectacle avec Les Marjo's

Le Christ de bel album, réalisé par Vincent Blain, a été enregistré au Studio Vox. Les Gerry's cherchent toujours à signer un contrat avec une maison de disques. Si ce souhait ne se réalise pas dans les prochaines semaines, l'album sera lancé sur une plateforme web de manière indépendante.

«Le but n'est pas d'être riche avec ça, mais de pouvoir présenter plus souvent notre spectacle», affirme Guillaume Tremblay.

En spectacle, la formation Les Gerry's est régulièrement accompagnée des Marjo's, autre groupe barbershop. Cette fois, c'est l'univers de Marjo, autre rockeuse importante au Québec, qui est chanté par huit filles.

Le chanteur d'opéra Mathieu Grégoire affirme que les spectateurs sont toujours charmés et heureux de revisiter les répertoires de Gerry et de Marjo, mais aussi d'entendre du barbershop, un style qui ravit les oreilles même s'il comporte son lot de difficultés. «Tout tourne autour des arrangements vocaux et il y a quelque chose de dangereux là-dedans parce que, s'il y a un chanteur qui manque sa ligne, tout plante en show. C'est ce qui rend l'expérience encore plus captivante.»




Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer