• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Le musicien Steven Van Zandt était très proche de James Gandolfini 

Le musicien Steven Van Zandt était très proche de James Gandolfini

Steven Van Zandt... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Steven Van Zandt

Photo: La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Victoria Ahearn
La Presse Canadienne
Toronto

Les liens puissants qui unissaient les personnages interprétés par l'acteur James Gandolfini et le musicien Steven Van Zandt dans la série The Sopranos étaient tout aussi réels dans la vie de tous les jours, selon le guitariste du E Street Band.

En entrevue mardi pour faire la promotion de son nouveau spectacle The Rascals: Once Upon a Dream, présenté à Toronto à compter du 14 août, Steven Van Zandt a souligné que lui et le célèbre acteur, décédé en juin, étaient «très proches».

«Nous nous entendions très bien. Je crois que nos personnalités se ressemblaient dans le sens où nous étions tous deux plus à l'aise dans le rôle du personnage secondaire, celui qui n'est pas sous les feux de la rampe si vous voulez. Derrière ou à côté de la vedette», a-t-il expliqué.

«Nous nous sommes tous les deux retrouvés, à plusieurs reprises dans nos vies, dans une position de premier plan. Et nous étions bons, mais je crois que nous n'avons jamais été tout à fait confortables avec cette idée. Je pense que c'est là quelque chose que nous avions en commun», a poursuivi le guitariste du groupe de Bruce Springsteen.

Le musicien, âgé de 62 ans, n'avait par ailleurs pas d'expérience en tant qu'acteur avant de prêter ses traits à Silvio Dante, le consigliere du mafieux Tony Soprano dans la série culte de la chaîne HBO.

James Gandolfini aura été pour lui un mentor, ne serait-ce «qu'en étant aussi génial comme acteur». Steven Van Zandt interprète désormais un bandit dans une série présentée sur le site Netflix, Lilyhammer.

«Vous n'aviez qu'à faire une scène avec lui pour devenir un meilleur acteur. Il n'était pas particulièrement pédagogue mais le simple fait de le voir en action, cette connexion qu'il avait avec les mots, c'était si naturel. C'était tout simplement l'un des meilleurs acteurs de tous les temps, et si vous en doutez, vous n'avez qu'à regarder ses films. Il n'y en a aucun où il a été mauvais, absolument aucun», a-t-il poursuivi.

Le spectacle The Rascals: Once Upon a Dream, qui prend pratiquement la forme d'une comédie musicale, rassemble sur scène, pour une première fois en 40 ans, les membres du groupe du même nom.

The Rascals: Once Upon a Dream, écrit et coréalisé par Steven Van Zandt, a récemment fait salle comble sur Broadway et sera présenté au Royal Alexandra Theatre de Toronto du 14 au 25 août.

Le musicien affirme être fan du groupe depuis qu'il les a vus interpréter les succès Groovin et Good Lovin en 1965 dans le New Jersey.

«Je ne l'avais pas vu sur le coup mais j'ai plus tard réalisé que Bruce (Springsteen) y était aussi ce soir-là; ce fut l'un des premiers concerts rocks que nous avons vu, et cela a eu une grande influence sur nos vies», a souligné Steven Van Zandt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer