La vie après La voix

Un nouveau public a découvert Ariane Moffatt (ici... (PHOTO ALAIN JOCARD, AFP)

Agrandir

Un nouveau public a découvert Ariane Moffatt (ici en spectacle à Bourges) grâce à son passage à La voix.

PHOTO ALAIN JOCARD, AFP

Partager

(BOURGES) Avec son auditoire de 2,5 millions de téléspectateurs, La voix a fait découvrir à un nouveau public des artistes comme Ariane Moffatt et Louis-Jean Cormier. Mais leur participation à cette émission a-t-elle eu une incidence profonde sur leur carrière?

Le fait d'avoir participé toutes les semaines à l'émission la plus écoutée de la télé québécoise a-t-il changé la vie d'Ariane Moffatt? Croisée au Printemps de Bourges, où elle chantait la semaine dernière, l'artiste faisait le constat suivant, moins de deux semaines après la grande finale de La voix.

«Les gens m'ont dit qu'ils avaient l'impression de me découvrir. On a sans doute vu des facettes de ma personnalité qui sont moins mises en lumière quand je fais des entrevues pour mes chansons. Et puis je n'étais pas allée souvent à TVA, je n'ai jamais fait Star Académie, donc c'est tout un autre public qui se nourrit à cette source et qui était peut-être moins au courant que j'avais une carrière depuis 10 ans.»

Cela dit, La voix n'a pas encore été un tremplin pour elle. «J'ai senti un gros changement par rapport à mon statut de vedette, mais ça n'a pas nécessairement eu une incidence sur les ventes de disques, raconte la chanteuse. Ce sont des émissions où les gens te prennent en affection, mais ça ne veut pas dire que tu vas te mettre à vendre plein de disques. Si j'y ai participé, c'était pour être un coach, mais aussi pour emmener les gens vers ma musique, la faire découvrir.»

Stéphanie Moffatt, sa soeur et son imprésario, ajoute: «Ariane disait qu'elle pensait avoir une pas pire carrière, mais elle s'est rendu compte que dans le créneau de la vedette, plutôt que celui d'auteur-compositeur-interprète, les gens la découvraient. Ça ne s'est pas matérialisé en ventes d'albums, mais je pense qu'on va le voir au prochain album. Par contre, je vois des résultats dans la tournée.»

«J'ai trouvé plus difficile l'aspect téléréalité et les histoires personnelles que le monde racontait au début, mais je savais que c'était un gros show de variétés et j'avais envie d'aller voir au coeur de la bête, ajoute Ariane Moffatt. Somme toute, ç'a été très bénéfique.»

Louis-Jean Cormier... (Photothèque Le Soleil, Erick Labbé) - image 2.0

Agrandir

Louis-Jean Cormier

Photothèque Le Soleil, Erick Labbé

Louis-Jean Cormier

Le 7 avril, Louis-Jean Cormier a chanté son hymne rassembleur Tout le monde en même temps à La voix, et le fil Twitter a aussitôt été inondé de commentaires de fans, d'artistes et de journalistes stupéfaits que Cormier soit soudainement «découvert» par une partie de la population.

Cormier et son agent Sandy Boutin étaient moins étonnés. «Souvent, monsieur et madame Tout-le-Monde découvrent la musique par les grandes stations de radio et à la télé, et il n'y a plus beaucoup de musique aux heures de grande écoute, explique Boutin, lui aussi présent à Bourges. Moi, je viens de la gauche, le Festival de musique émergente et un label assez créneau, et voilà qu'une fille comme Julie Snyder, avec Star Académie et La voix, produit des shows de musique à heure de grande écoute. Quand ils nous ont appelés, on n'a pas hésité une minute, parce que si nous autres on n'y va pas, qu'on ne vienne pas se plaindre après que c'est juste de la variété. Le public radio-canadien, on l'a à la radio et à la télé, mais on s'est rendu compte que les deux millions et demi de personnes qui suivent cette émission-là, c'est probablement leur seul contact télévisuel avec la musique.»

L'effet La voix s'est fait sentir de façon spectaculaire, détaille Boutin. «On vendait en moyenne de 250 à 300 albums par semaine et la première semaine complète après l'émission, on en a vendu 1400. La semaine suivante, on était encore à presque 800. L'autre impact, collatéral celui-là, c'est qu'on a également remonté dans les palmarès radio. Tout le monde en même temps est en fin de cycle et on devait changer d'extrait radio, mais on va attendre encore un petit peu.»

Autre bonne nouvelle, TVA va faire entendre la chanson de Cormier dans les autopromotions de ses émissions pendant l'été. «On sait que tous les jours le public de TVA va entendre un extrait de Tout le monde en même temps avec une référence à l'album, explique Boutin. J'ai hâte de voir ce que ça va donner.»

Numéro un sur iTunes

Encore faut-il que l'équipe de l'artiste puisse mettre à profit cette percée, rappelle Boutin. Il donne l'exemple de sa protégée Marie-Pierre Arthur dont deux concurrentes de La voix ont repris la chanson Si tu savais. «De nulle part, c'est devenu la chanson numéro un sur iTunes. Et Marie-Pierre n'était même pas de l'émission. Si on l'avait su à l'avance, j'aurais pu planifier en magasin une promo ou des trucs pour que les gens puissent associer la chanson à l'artiste. Quand même, pendant deux semaines, on a dépassé L'amour de Karim Ouellet, qui était la chanson numéro un depuis plusieurs semaines.»

L'amour

Deux autres concurrents de La voix ont d'ailleurs chanté L'amour. «Je ne regarde pas la télé et j'écoute surtout la radio pour les infos, mais j'ai cru comprendre que sur iTunes, les ventes de la chanson avaient augmenté peu après l'émission, dit Karim Ouellet, rencontré après son concert en plein air à Bourges. Mais j'ai du mal à savoir qui est allé acheter l'album ou se procurer des billets de spectacle.»

Coup de fil à son imprésario Rafael Pérez: «L'amour était déjà numéro un avant la diffusion de La voix. Le lendemain, on en a vendu plus que normalement et l'album a grimpé de quelques positions au palmarès iTunes. Mais ce qui est le plus payant pour Karim, c'est la radio. C'est elle qui a suscité un intérêt pour lui dans les télés.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer