• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Une expérience extraordinaire en Europe pour Half Moon Run 

Une expérience extraordinaire en Europe pour Half Moon Run

Le groupe Half Moon Run... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Le groupe Half Moon Run

Photo: La Presse Canadienne

Partager

Sur le même thème

Jean Philippe Angers
La Presse Canadienne
Montréal

Le groupe montréalais Half Moon Run profite ces jours-ci d'une tournée en première partie de la populaire formation britannique Mumford & Sons.

Joint en Allemagne, vendredi, le batteur, claviériste et chanteur Dylan Phillips a parlé des foules les plus imposantes depuis les débuts du groupe - lauréat du prix GAMIQ «Album Indie Rock de l'année» en 2012 au Québec.

«C'est extraordinaire. On a joué dans les salles les plus énormes de notre vie», a relaté Dylan Phillips.

Quelque 18 000 personnes ont ainsi entendu la jeune formation pop rock au Sportpaleis d'Anvers, en Belgique.

«Les fans de Mumford sont fous (du groupe), donc ils étaient là très tôt. À la fin de notre «set', il y avait environ déjà 18 000 personnes dans la salle. On avait un peu peur, mais ça s'est bien passé», a affirmé le musicien et chanteur.

À Amsterdam, les membres de Half Moon Run ont été invités sur la scène pour un rappel du groupe Mumford & Sons.

«Ils nous ont demandé de les rejoindre sur scène pour jouer la pièce «The Weight» de The Band. L'autre groupe d'ouverture était là aussi. Tout le monde avait des instruments. C'était mémorable», a-t-il indiqué.

Ben Lovett de Mumford avait remarqué Half Moon Run lors d'un spectacle à Londres - notre «premier buzz» en sol britannique -, avant de demander au groupe de tourner avec eux en première partie. «Je sais que beaucoup de bands voulaient ce «gig» là», a laissé entendre Dylan Phillips.

Pour ajouter une cerise sur le gâteau, Ben Lovett leur a permis de signer avec sa maison de disques Communion. Half Moon Run a déjà un pied en Australie, avec Indica Australia/MGM.

Mordus de la scène, les gars de Half Moon Run ont un ordre du jour haletant en Europe, alternant entre les premières parties de Mumford & Sons et leurs propres spectacles dans de plus petites salles.

Originaires de l'Ontario et de la Colombie-Britannique, les membres du groupe se sont rencontrés à Montréal, alors qu'ils poursuivaient des études, et l'aventure a rapidement pris corps.

Environ un an après la sortie canadienne de leur premier album «Dark Eyes», les offres à l'international se multiplient.

Half Moon Run fera les premières parties du groupe islandais Of Monsters & Men, notamment à Oakland et Kansas City, et puis à Montréal le 24 mai.

Ils seront à Toronto à l'Echo Beach le 25 mai avec notamment Sam Roberts et Of Monsters and Men pour un festival en plein air.

L'été s'annonce aussi chargé sur scène pour Half Moon Run - il y aura notamment Lollapalooza en août à Chicago -, a soutenu le chanteur et musicien, mais les détails restent à confirmer.

Et le groupe sent fortement l'appel d'enregistrer de nouvelles pièces, «mais l'imprévu des tournées accorde peu de temps pour écrire», mentionne Dylan Phillips.

À l'occasion de la vitrine du Québec au festival South by Southwest au Texas le mois dernier, Half Moon Run a fait une séance d'enregistrement. Au moment de l'entrevue, Dylan Phillips, en déplacement, venait d'écouter une version préliminaire.

«On en est vraiment content. On aimerait sortir (cette pièce) bientôt. On ne sait pas encore quand et comment», a-t-il mentionné. Il faudra vraisemblablement attendre 2014 pour un nouvel album studio.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer