Silence d'or : tradition Old School

Vendredi soir, dans le centre-ville désert de Beauharnois. Plusieurs rappeurs... (Photo: Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Photo: Marco Campanozzi, La Presse

Partager

La Presse

Vendredi soir, dans le centre-ville désert de Beauharnois. Plusieurs rappeurs du label Silence d'or se produisent dans le cadre d'une tournée qui doit culminer par un spectacle au Club Soda.

Les rappeurs Dirty Taz et Karma Atchykah arrivent tôt au bar Uppercut, en compagnie du «père de la famille», Carlos Munoz, qui est aussi derrière le populaire site web HHQc.

Les trois gars se connaissent depuis leurs études au renommé collège Brébeuf de Montréal. Nous sommes loin du cliché des rappeurs nés dans le ghetto.

«Les gens ont l'impression que si tu es un rappeur, tu es un criminel qui n'est pas capable de s'exprimer», dit Dirty Taz, qui a étudié à l'École nationale de l'humour et dont la voix a longtemps servi aux indicatifs publicitaires de CKOI. Comédien de métier, il est aussi un excellent animateur de foule, a-t-on pu constater ce soir-là.

L'automne dernier, Dirty Taz a lancé son troisième album, Musique d'ascenseur. «C'est un disque très énergique, je brasse beaucoup d'air», souligne-t-il.

Karma Atchykah, de son côté, a cofondé Silence d'or avec Munoz en 2006. Les deux complices sont colocataires. Karma se souvient encore du jour où il a obtenu sa première bourse de Musicaction pour son album Diasporama, sorti en 2009. «Je sautais tout partout!»

D'autres rappeurs de Silence d'or débarquent au bar Uppercut plus tard en soirée: Farfadet, Rymz et Oli-T de Mauvais acte. Farfadet vit du hip-hop. Il a un studio-boutique de vêtements à Saint-Hyacinthe (La voix rauque) et il vend des beats. «Notre clip Décollé a été dans le top 5 à MusiquePlus», précise-t-il.

Rymz, lui, a grandi près de Beloeil. Il a commencé à faire des «free-styles» dans les maisons de jeunes. À l'époque, le rap lui a permis de se défouler et de calmer son «côté révolté». «J'ai toujours été bon en français. C'est ce qui m'a permis de finir mon secondaire», avoue-t-il.

Aujourd'hui, Rymz est éducateur spécialisé à Pierrefonds. Il s'occupe des «petits pockés de la DPJ». Même s'il s'est assagi, le jeune homme se sert toujours de ses chansons «pour faire sortir son mauvais côté». «Le rap est une musique qui expose le bien et le mal sans juger», dit-il.

Grâce à YouTube et Facebook, Rymz a déjà vendu 1200 «disques maison» dans la rue. Et quand il se produit dans un bar de Beauharnois, des fans demandent à être photographiés avec lui; d'autres lui refilent leurs CD. «Il n'y a pas beaucoup de gens dans la salle ce soir, mais j'ai rencontré cinq ou six gars qui tripent sur moi ben raide.»

Pendant la soirée, les jeunes spectateurs présents dansent le poing en l'air. Parmi eux, il y a le promoteur du spectacle François Meunier, un éducateur de 28 ans. «Le hip-hop, c'est ma passion et je veux aider la scène comme je peux», explique-t-il.

Produire des spectacles comporte-t-il des risques? «Pas un risque financier, mais de crédibilité», répond-il.

L'honneur, voilà ce qui compte plus que tout dans le monde du hip-hop.

Extrait de la chanson Hushlagg Swagg de Dirty Taz

Sick comme un abus d'Goldschlager

Lague le rap, ton spit, c'comme un cold shower

C'est du Hushlagg Swagg

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Hip-hop québécois : jeune, fort, indépendant

    Musique

    Hip-hop québécois : jeune, fort, indépendant

    La scène hip-hop francophone québécoise existe depuis plus de 25 ans. Grâce au web et à des compagnies bien établies, elle a su se tailler une ... »

  • Scamp : le «street rap»

    Musique

    Scamp : le «street rap»

    Il est né à l'hôpital Notre-Dame de Montréal, il y a 28 ans. «Ma mère est morte quand j'avais 1 an. Elle s'est fait tuer par un maniaque sexuel»,... »

  • Samian : le hip-hop engagé

    Musique

    Samian : le hip-hop engagé

    Quand Samian entre dans la salle de spectacle du cégep de Rimouski, un groupe de décrocheurs l'attend. Partout où il va, le rappeur d'origine ... »

  • Anodajay: le rappeur des bois

    Musique

    Anodajay: le rappeur des bois

    Il a toujours porté le numéro 7 au basketball et son étiquette de disque s'appelle 7e Ciel. Normal: il est né le 7-7-1977! Professeur d'éducation... »

  • Félix-Antoine Leroux : DJ Horg

    Musique

    Félix-Antoine Leroux : DJ Horg

    Il s'est fait connaître dans le rôle du méchant Bérubé dans Watatatow. Mais depuis près de 20 ans, Félix-Antoine Leroux est aussi connu de tous dans... »

  • Loud Lary Ajust : du rap de <em>hipster</em>

    Musique

    Loud Lary Ajust : du rap de hipster

    Fin d'après-midi de décembre. Loud, Lary et Ajust arrivent au Cabaret du Mile-End pendant que Radio Radio fait des tests de son. En soirée, le trio... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer