• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Obama implore Led Zeppelin de ne pas dévaster la Maison-Blanche 

Obama implore Led Zeppelin de ne pas dévaster la Maison-Blanche

Barack Obama a honoré les membres de Led... (Photo: AFP)

Agrandir

Barack Obama a honoré les membres de Led Zeppelin, Robert Plant, Jimmy Page et John Paul Jones, dimanche à la Maison-Blanche.

Photo: AFP

Partager

Agence France-Presse
Washington

Le président Barack Obama a demandé en plaisantant aux membres du groupe de rock Led Zeppelin, aux excès légendaires dans les années 1970, de ne pas dévaster la Maison-Blanche en les accueillant dimanche à l'occasion des récompenses du centre Kennedy.

«Ces types ont redéfini le style de vie rock n'roll», a affirmé M. Obama dans l'East Room, la salle d'apparat de la Maison-Blanche, en désignant le chanteur Robert Plant, le guitariste Jimmy Page et le bassiste John Paul Jones, aujourd'hui sexagénaires.

A l'époque où ces Britanniques régnaient sur le rock, «il y a eu des chambres d'hôtel saccagées, des destructions généralisées», a ajouté M. Obama sous les rires d'une assistance où se trouvaient notamment le guitariste Jeff Beck, le chanteur Lenny Kravitz et l'acteur Robert De Niro.

«Donc, c'est plutôt bien que nous organisions (cette cérémonie) dans une salle dont les vitres font 10 cm d'épaisseur, et avec des agents du Secret Service dans tous les coins», s'est écrié le président, en allusion aux policiers d'élite qui le protègent.

«Les gars, calmez vous. Ces tableaux sont sans prix», a ajouté M. Obama, en montrant notamment un portrait de George Washington.

M. Obama a fait l'éloge du groupe fondé en 1968, en assurant qu'«une génération de jeunes a survécu à sa crise d'adolescence avec un casque stéréo et un album de Led Zeppelin. Et une génération de parents s'est demandée ce qu'était ce bruit».

Led Zeppelin s'est séparé en 1980 après la mort à l'âge de 32 ans du batteur John Bohnam, et ne s'est reformé qu'épisodiquement depuis, pour la dernière fois en 2007, pour un seul concert à Londres.

«C'était peut-être la toute dernière fois, mais nous ne le savons pas», a remarqué M. Obama. Si Jimmy Page, 68 ans, et John Paul Jones, 66 ans, ont évoqué la possibilité d'une tournée, Robert Plant, 64 ans, n'a pas donné suite.

Les prix du centre Kennedy sont les plus prestigieuses récompenses culturelles américaines. Les autres lauréats, également présents dimanche, sont cette année l'acteur Dustin Hoffman, l'animateur David Letterman, la danseuse Natalia Makarova et le «bluesman» Buddy Guy.

Tous devaient se retrouver ensuite à une soirée de gala au Centre Kennedy, grand complexe culturel de Washington.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer