• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Des milliers de fans pour la relève québécoise en France 

Des milliers de fans pour la relève québécoise en France

Yann Perreau à l'oeuvre lors d'une répétion du... (Photo: Valérie Jodoin-Keaton, collaboration spéciale)

Agrandir

Yann Perreau à l'oeuvre lors d'une répétion du spectacle Le Québec prend la Bastille.

Photo: Valérie Jodoin-Keaton, collaboration spéciale

Michel Dolbec
La Presse Canadienne
Paris

Une mer de drapeau québécois, des milliers de spectateurs, un temps ni trop chaud ni trop frais et en prime la visite de François Hollande, un des aspirants socialistes à la présidence de la République: le spectacle Le Québec prend la Bastille, donné à Paris mardi soir dans le cadre de la Fête française de la musique, a été un succès sur toute la ligne.

Télérama a qualifié les artistes québécois qui se... (Photo: Valérie Jodoin-Keaton, collaboration spéciale) - image 1.0

Agrandir

Télérama a qualifié les artistes québécois qui se sont produits hier place de la Bastille, dont Ariane Moffatt, Yann Perreau, l'invitée Marie-Jo Thério, Pierre Lapointe et Émilie Laforest, de «fer de lance de [leur] courant musical».

Photo: Valérie Jodoin-Keaton, collaboration spéciale

Événement phare des 50 ans de la Délégation générale du Québec à Paris, ce concert a réuni sur la célèbre place parisienne un plateau inédit composé d'Alfa Rococo, Ariane Moffatt, Pierre Lapointe, Yann Perreau et du groupe Karkwa. C'était la première fois que le Québec prenait part de manière aussi affirmée à la Fête de la musique.

Sur la terrasse réservée aux invités, on a aperçu François Hollande et sa compagne vers 22h30. À cette heure-là, la préfecture de police estimait qu'entre 40 000 et 50 000 spectateurs s'étaient succédé tout au long de la soirée au pied de la scène dressée au bout du terre-plein central du boulevard Richard Lenoir, au nord de la place de la Bastille.

Dans la foule, on trouvait à l'évidence beaucoup de Québécois et d'amoureux du Québec, de ceux qui n'avaient pas attendu la première soirée de l'été pour écouter Lapointe ou Moffatt, à en juger par l'accueil enthousiaste qu'ils leur ont réservé.

Les autres, curieux ou passants venus entre deux concerts, auront découvert ces artistes qui s'imposent «comme le fer de lance de (leur) courant musical», selon le site internet de Télérama.

«Ils sont très représentatifs de la relève. Ils incarnent la jeunesse, des jeunes qui aiment chanter en français, qui veulent faire carrière en français et qui n'y voient pas un obstacle à une carrière internationale», a fait remarquer la ministre québécoise de la Culture, Christine St-Pierre, venue assister à ce spectacle-événement aux côtés de sa collègue des Relations internationales, Monique Gagnon-Tremblay.

Invités spéciaux

Deux invités spéciaux ont pris part à la soirée. Marie-Jo Thério a livré une pétillante interprétation de Aujourd'hui j'ai rencontré l'homme de ma vie tandis que le slameur français Grand Corps Malade a récité Montréal, son hommage à la métropole que Perreau a mis en musique.

Le Québec prend la Bastille a été diffusé en direct sur le portail de partage de vidéos Dailymotion, où l'événement apparaissait en page d'accueil. Les internautes ont eu droit à une captation de qualité, digne d'un «live» télévisé, mais avec des coûts de production beaucoup moins élevés. En fin de soirée, le spectacle avait enregistré environ 10 000 vues.

Le succès de l'ensemble de l'opération confirme encore une fois l'appétit français pour la culture québécoise, confiait un responsable pendant la soirée. Coïncidence: la ministre des Relations internationales, Monique Gagnon-Temblay, serait sur le point de relancer l'idée de créer un «Espace Québec» à Paris. Elle aurait demandé de nouvelles analyses, budgétaires notamment, qui pourraient contribuer à remettre ce projet de centre culturel sur les rails, pense-t-on.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer