La Presse finaliste au Prix Michener pour son enquête sur la loterie vidéo

Les journalistes de La Presse Katia Gagnon, Kathleen... (Photo martin tremblay, archives la presse)

Agrandir

Les journalistes de La Presse Katia Gagnon, Kathleen Lévesque et Marie-Claude Malboeuf ont découvert que des centaines de bars possédant des appareils, plusieurs dans des quartiers défavorisés, se sont soustraits délibérément aux règles visant à protéger les usagers contre la dépendance.

Photo martin tremblay, archives la presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse

Une vaste enquête de La Presse sur la gestion des loteries vidéo et leur impact sur les adeptes a été retenue parmi les six finalistes au Prix Michener, l'une des récompenses les plus prestigieuses pour les médias canadiens, qui souligne l'excellence en journalisme d'intérêt public.

Les reportages, publiés l'automne dernier en plusieurs volets, sous la plume des journalistes Katia Gagnon, Kathleen Lévesque et Marie-Claude Malboeuf, révélaient des lacunes dans le contrôle de la prospère industrie de la loterie vidéo, qui rapporte annuellement un milliard de dollars au Trésor public. 

« Ce fut une enquête difficile, mais nous sommes fiers de voir qu'on reconnaît encore une fois l'importance des reportages en profondeur », souligne Éric Trottier, éditeur adjoint et vice-président de La Presse.

Les journalistes ont découvert que des centaines de bars possédant des appareils, plusieurs dans des quartiers défavorisés, se sont soustraits délibérément aux règles visant à protéger les usagers contre la dépendance. La série exhaustive a aussi mis en évidence des liens entre certains bars offrant la loterie vidéo et le crime organisé. 

Rapidement, le ministre de la Sécurité publique a demandé le retrait d'appareils de loterie vidéo dans les quartiers vulnérables.

« C'est une enquête qui a vraiment permis d'améliorer la société, note M. Trottier. Le gouvernement a dû prendre certaines décisions et serrer la vis à Loto-Québec pour améliorer la surveillance du domaine du jeu, qui peut entraîner une dépendance terrible. »

L'éditeur adjoint de La Presse en profite pour souligner à quel point des reportages étoffés et fouillés sont importants pour la société. « À l'ère des fake news et autres niaiseries qui circulent sur internet, alors que tous les grands médias traditionnels éprouvent des difficultés financières, on voit qu'il n'y a pas de journalisme sérieux possible sans les grandes salles de rédaction comme celle de La Presse, qui a les moyens, avec 240 journalistes, de faire des grands reportages et de découvrir des choses inacceptables. » 

Depuis la création du Prix Michener en 1970, La Presse l'a remporté deux fois et a été finaliste à quelques reprises. 

>>> Relisez le premier reportage de la série




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer