Lise Millette quitte la présidence de la FPJQ

La présidente de la Fédération des journalistes du... (Image tirée d'une vidéo de la FPJQ)

Agrandir

La présidente de la Fédération des journalistes du Québec Lise Millette.

Image tirée d'une vidéo de la FPJQ

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Montréal

La présidente de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), Lise Millette, quitte son poste «pour des raisons personnelles», après 18 mois à la tête de l'association.

Le reporter international de La Presse Jean-Thomas Léveillé... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

Le reporter international de La Presse Jean-Thomas Léveillé remplace Lise Millette à la tête de la Fédération des journalistes du Québec.

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Journaliste à l'agence QMI de Québecor, Mme Millette avait été élue à la présidence de la FPJQ lors du congrès de novembre 2015, devançant son unique adversaire, Jean-Philippe Cipriani.

Auparavant vice-présidente de l'association, elle avait aussi remplacé pendant neuf mois en 2015, jusqu'au congrès de novembre, le président Pierre Craig, qui s'était retiré pour des raisons de santé en février.

En vertu des règlements de la FPJQ, c'est maintenant au tour du vice-président actuel, Jean-Thomas Léveillé, de succéder à Mme Millette à la présidence, jusqu'aux prochaines élections pour le poste de président.

M. Léveillé, reporter international à La Presse, était vice-président de la FPJQ depuis février 2015 et siège au conseil d'administration de l'organisme depuis 2013.

Lise Millette a notamment participé à la fondation de la section régionale de la FPJQ en Montérégie. Elle a siégé durant plusieurs années au conseil d'administration de l'association et a été rédactrice en chef du magazine de la fédération, Le Trente, de 2011 à 2014.

«Il arrive des moments dans une vie où l'on n'a pas le choix de réorienter ses priorités, écrit-elle sur le site de la FPJQ. J'ai vécu cela cet été, alors que mes responsabilités en tant que mère ont été mises à l'épreuve et mes défis professionnels, amplifiés. C'est à contrecoeur que je quitte la FPJQ, mais j'estime laisser la maison en ordre et entre de bonnes mains.»

Mme Millette s'adressera «dans les prochains jours» aux membres de la FPJQ par le biais de l'infolettre hebdomadaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer