ICI Radio-Canada Première encore en baisse

Selon les sondages Numeris, l'émission pilotée par Alain... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Selon les sondages Numeris, l'émission pilotée par Alain Gravel sur les ondes d'ICI Radio-Canada Première a perdu 18,7 % de ses auditeurs/minute par rapport au printemps 2015.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Très attendus par les artisans de la radio et les plus fidèles auditeurs, les sondages Numeris ont été dévoilés jeudi. Alors que le 98,5 FM de Cogeco mène toujours le bal dans la plupart des cases horaires, ICI Radio-Canada Première ne semble toujours pas prendre du mieux malgré les changements apportés au cours de la dernière année.

Qu'il s'agisse de Gravel le matin (- 18,7 % de ses auditeurs/minute par rapport au printemps 2015), Médium large (- 30,3 %) ou À la semaine prochaine ( - 17,6 %), de nombreuses émissions d'ICI Radio-Canada Première sont en perte de vitesse. Et la diminution de ses parts de marché est tout aussi inquiétante. La radio publique perd en effet 1,8 % de parts de marché, passant sous la barre des 10 % (soit une baisse de 17 % en un an). Ce qui est encore plus inquiétant, c'est que la station semble accuser perte après perte en trois sondages consécutifs. Une situation qu'ICI Radio-Canada Première explique en grande partie par les transformations apportées un peu partout dans sa grille horaire depuis l'automne dernier.

« Nous ne sommes pas inquiets du tout. Je suis consciente qu'on a demandé beaucoup aux auditeurs avec la quantité de changements qu'on leur a imposés. La radio est un média de plus de stabilité que la télé, où on s'attend à des changements de saison en saison. Tout cela a eu un impact, c'est certain. Nous devons bâtir sur ce qu'on a mis en place et continuer à écouter les auditeurs qui nous parlent beaucoup », explique Patricia Pleszczynska, directrice générale d'ICI Radio-Canada Première.

« Pour toutes les stations de radio, le matin détermine l'écoute pour la journée. On a un pas à faire le matin, on ne s'en cache pas. Nous voulons mettre les bouchées doubles pour garder nos auditeurs et aller en chercher de nouveaux », poursuit Mme Pleszczynska.

STATIONS PARLÉES

De manière générale, les radios parlées continuent de connaître une diminution du nombre de leurs auditeurs. Le 98,5 FM perd en effet lui aussi du terrain, passant de 23,3 % au printemps 2015 à 21,1 % ce printemps, mais reste la radio la plus écoutée à Montréal.

« On dirait qu'on assiste à une modification des habitudes de consommation, particulièrement dans le cas de la radio parlée. Notamment quand je regarde les chiffres de réécoute des segments d'émission qui sont sur notre site web. Le segment de l'entrevue de Claude Poirier avec Paul Arcand la semaine dernière a été réécouté 150 000 fois. Je me dis qu'il y a un signal que les habitudes de consommation sont en train de changer. La baladodiffusion n'est pas non plus comptabilisée dans le sondage Numeris », explique Michel Lorain, directeur général du 98,5 FM.

STATIONS MUSICALES

Du côté des stations musicales, la tendance est également à la baisse. À une exception près : Rythme FM, seule station à connaître une augmentation dans ses parts de marché (+ 2 %) avec 19,9 %, et qui talonne désormais sa cousine de Cogeco, le 98,5 FM (21,1 %). Au coude-à-coude, on retrouve ensuite CKOI et ICI Première (quatrième place en parts de marché).

Avec une augmentation de 26,3 % de ses auditeurs, La soirée est (encore) jeune semble être l'émission chouchou d'ICI Radio-Canada Première. Il faut dire que grâce à ses 35 920 fidèles en moyenne par minute, l'émission talonne les cotes d'écoute de Gravel le matin avec une différence de seulement 1820 auditeurs !

« L'émission a fait un très grand bond en avant. Elle a acquis une plus grande notoriété en partie grâce à sa diffusion télé, mais aussi du fait qu'elle est en direct devant public. Il y a une complicité qui s'est créée au fil des saisons entre les quatre gars et l'auditoire, ce qui a beaucoup contribué à sa notoriété », note Mme Pleszczynska.

LE MATIN ET LE RETOUR À LA MAISON

On ne peut plus vraiment parler de duel entre Paul Arcand, roi du matin, et Alain Gravel à l'heure du petit-déjeuner. Même si l'animateur de Puisqu'il faut se lever a perdu 17,5 % de ses auditeurs en un an (83 440 auditeurs/minute), il est très loin devant son concurrent et ses 37 740 fidèles.

Du côté des radios musicales, CKOI fait son retour dans le top 5 matinal en quatrième place avec Debout les comiques ! au détriment de NRJ 94,3 qui n'apparaît plus au classement.

Toujours au sommet à l'heure du retour à la maison, Paul Houde accuse une baisse de 11,9 %. « Il faut tenir compte de l'absence du Canadien aux séries et la perte en plein milieu de sondage de Jean Lapierre qui était un rendez-vous exceptionnel pour nos auditeurs le matin et au retour », remarque M. Lorain.

Montréal maintenant est suivie de près par le Véro Show (- 10 %) qui a tiré sa révérence récemment. Bons troisièmes, Éric et les fantastiques se maintiennent au classement.

«Les 10 émissions les plus écoutées

1. 98,5 FM Puisqu'il faut se lever... 83 440* (- 17,5 %)**

2. Rythme FM Les week-ends à Mario 78 470 (+ 3,4 %)

3. Rythme FM Rythme au travail (PM) 71 570 (+ 8,4 %)

4. 98,5 FM Dutrizac 69 210 (- 5 %)

5. Rythme FM Souriez c'est samedi ! 66 830

6. Rythme FM Rythme au travail (AM) 66 010 (+ 17,3 %)

7. 98,5 FM Isabelle 64 070 (- 1,44 %)

8. Rythme FM Mitsou et Sébastien 63 720 (+ 3,2 %)

9. Rythme FM Weekend 80-90 62 660 (+ 12,7 %)

10. 98,5 FM Montréal maintenant 58 900 (- 11,9 %)

* Nombre moyen d'auditeurs/minute

** Évolution en pourcentage des parts de marché entre le printemps 2015 et le printemps 2016

Source : Sondage Numeris du 29 février au 29 mai 2016»


Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer