Radio: la baisse de Radio-Canada se confirme

L'animateur Alain Gravel et son équipe de l'émission... (PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'animateur Alain Gravel et son équipe de l'émission Gravel le matin à ICI Radio-Canada Première.

PHOTO MARTIN CHAMBERLAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le diffuseur public bat de l'aile. Pour un deuxième sondage Numeris consécutif, qui mesure quatre fois par année le marché de la radio du Grand Montréal, ICI Première récolte moins de 10 % des parts de marché. Depuis un an, son principal concurrent, le 98,5 FM de Cogeco Média, a pour sa part augmenté les siennes. Bilan.

Le matin

Les Montréalais écoutent moins la radio parlée le matin. Ce constat, flagrant lors du sondage Numeris de l'automne, semble se confirmer cet hiver. Paul Arcand (98,5 FM) et Alain Gravel (ICI Première) perdent à nouveau des auditeurs: - 6800 auditeurs moyens à la minute pour le premier et - 950 pour le deuxième. Si l'on compare ensuite les parts de marché des deux émissions du matin entre l'hiver 2015 et l'hiver 2016, les animateurs perdent 3 points de pourcentage chacun. Sur cette même période, les radios musicales ont fait des gains. Le bond le plus important revient à CKOI (+ 3,2 points de pourcentage), suivi de Rythme FM (+ 2,3).

(Source: Sondage Numeris, parts de marché, Montréal francophone, 2 ans et plus, entre 5 h 30 et 10 h, du lundi au vendredi.)

__________________________________________________________________________

Précision - Nous écrivons dans le texte qui précède que le bloc horaire de 5h30 à 10h d'ICI Radio-Canada Première a subi une baisse de 950 auditeurs moyens à la minute entre l'automne 2015 et l'hiver 2016. Toutefois, l'émission «Gravel le matin» n'est pas en ondes de 9h à 10h. Pour le bloc horaire de 5h30 à 9h, le nombre d'auditeurs moyens à la minute est passé de 40 000 à 42 000 sur cette même période, nous a affirmé la direction de Radio-Canada, vendredi. Les résultats du sondage Numeris - publié quatre fois par année - sont malléables selon les cases horaires utilisées pour mettre en opposition des stations et des émissions. La Presse a demandé à plusieurs reprises une demande d'entrevue, mercredi et jeudi, avec la direction de Radio-Canada afin d'obtenir les résultats du sondage Numéris qui concernent les cases horaires de ses émissions. Cette demande d'entrevue nous avait été refusée au moment de publier.  

___________________________________________________________________________

Le retour

Le véritable concurrent de Paul Houde, qui anime Montréal maintenant au 98,5 FM, n'est pas Annie Desrochers du 15-18 de Radio-Canada. Celle qui talonne le roi du retour est Véronique Cloutier, à la barre du Véro Show de Rythme FM, qui obtient 17,3 % de parts de marché (stable depuis un an), comparativement à 21,3 % de parts de marché pour la station de Cogeco Média (en hausse de 1,4 % depuis un an). De son côté, la radio-canadienne (qui a remplacé Michel C. Auger, désormais le midi) voit les parts de marché de son émission fléchir de 1,7 % entre l'hiver 2015 et l'hiver 2016.

(Source: Sondage Numeris, parts de marché, Montréal francophone, 2 ans et plus, entre 15 h et 18 h 30, du lundi au vendredi.)

En hausse

Les têtes d'affiche du 98,5 FM dominent toujours le marché. En matinée, l'animatrice Isabelle Maréchal dépasse légèrement Rythme au travail, tant au niveau de son auditoire moyen minute qu'au chapitre des parts de marché. Benoît Dutrizac voit pour sa part ses parts de marché augmenter de 1,1 % depuis un an, sans oublier Paul Houde qui domine la case horaire du retour. Seule ombre au tableau: la baisse depuis quelques mois de Paul Arcand, qui anime tout de même l'émission la plus écoutée au Canada. «Je me pose la question s'il s'agit d'une anomalie venant de chez Numeris, car normalement quand ça va moins bien le matin, les autres cases horaires suivent [la même tendance]. Or, ce n'est pas le cas. Nous avons des questions à poser afin de définir s'il s'agit d'une tendance au niveau des émissions parlées du matin», a indiqué le directeur de la programmation, Michel Lorrain.

En baisse

Pour un deuxième sondage consécutif, la radio de Radio-Canada - ICI Première - maintient ses parts de marché sous la barre de 10 %. Dans le marché total, pour l'ensemble de sa programmation, le diffuseur public a obtenu cet hiver 9,4 % des parts de marché, alors qu'il était à 11,6 % à l'hiver 2015. Radio-Canada a refusé la demande d'entrevue de La Presse.

Les parts de marché d'ICI Première:

Hiver 2016: 9,4 %

Automne 2015: 9,7 %

Été 2015: 8,1 %

Printemps 2015: 10,5 %

Hiver 2015: 11,6 %

La Soirée est un succès d'estime?

La Soirée est (encore) jeune, une émission phare de la grille horaire week-end d'ICI Première, a-t-elle le vent dans les voiles ? Récemment, on a vu Jean-Philippe Wauthier et ses chroniqueurs (Fred Savard, Olivier Niquet et Jean-Sébastien Girard) un peu partout: chaque semaine à la télé sur les ondes d'ARTV, puis cet hiver en vedette lors de l'événement «La nuit est (encore) blanche» du festival Montréal en lumière. De plus, quand l'émission ouvre ses guichets pour accueillir le public qui désire assister (gratuitement) à l'émission, mise en onde à la microbrasserie Helm, rue Bernard, les billets s'écoulent en quelques minutes. Or, entre l'automne et l'hiver, La Soirée a perdu 10 % de son auditoire. L'émission n'est-elle finalement qu'un succès d'estime du Mile End? Il faudra surveiller le prochain sondage Numeris, ce printemps, afin de voir si une tendance se dessine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer