• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > France: Claire Chazal évincée du téléjournal du week-end de TF1 

France: Claire Chazal évincée du téléjournal du week-end de TF1

La journaliste et présentatrice du téléjournal du week-end... (PHOTO ARCHIVES AFP)

Agrandir

La journaliste et présentatrice du téléjournal du week-end de TF1, Claire Chazal, interviewant Dominique Strauss-Kahn.

PHOTO ARCHIVES AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Laurence BENHAMOU
Agence France-Presse
Paris

Icône des JT du week-end de TF1, Claire Chazal, 58 ans, ne présentera bientôt plus les journaux de la chaîne privée, qui cherche à redresser une audience en déclin depuis un an.

«La direction de TF1 annonce que Claire Chazal quittera la présentation des journaux du week-end dans les semaines à venir», a indiqué la chaîne dans une communiqué d'une seule phrase sur son site.

Selon Le Figaro, Claire Chazal devrait être remplacée par son «joker», Anne-Claire Coudray, 38 ans, ce que TF1 n'a pas confirmé.

Selon le quotidien, Nonce Paolini, président de TF1, a reçu la présentatrice la semaine dernière pour lui annoncer sa décision, une conséquence du recul de l'audience de ses JT ces derniers mois, qui est même tombé sous les 4 millions fin août, au même niveau que ceux de France 2.

Sa remplaçante cet l'été, Audrey Crespo-Mara, avait en revanche réussi de meilleures performances, même si elle plafonnait généralement sous les 5 millions de téléspectateurs.

Les mauvais résultats des JT de Claire Chazal s'inscrivent dans un contexte globalement difficile pour la chaîne, même si elle reste de loin la première chaîne de télévision française.

TF1 a enregistré en août son 12e mois consécutif de baisse et son plus mauvais score depuis sa naissance en 1987, avec 20,1% de part d'audience moyenne.

Concurrence des chaînes d'info en continu

De plus les JT, autrefois grand-messe du 20 heures, sont de plus en plus concurrencés par les nouvelles sources d'information en temps réel, comme les chaînes d'info en continu et les sites internet.

Débauchée d'Antenne 2, Claire Chazal, blonde tirée à quatre épingles, à la voix grave et chaleureuse, a pourtant incarné depuis les années 1990 l'image de la chaîne privée, acceptant de rester cantonnée au journaux du week-end.

Ses journaux ont été pendant plus de deux décennies parmi les plus regardés de France, avec des parts d'audience souvent autour de 30% ou plus, avec plus de 7 millions de téléspectateurs, comme c'était encore le cas à la rentrée 2014.

Elle fait partie des rares femmes journalistes qui ont marqué l'histoire de la télévision en France, avec Anne Sinclair et Christine Ockrent, ou encore Michèle Cotta et Arlette Chabot.

Diplômée d'HEC, auteure en 1993 d'une biographie d'Édouard Balladur jugée par certains complaisante, elle a confessé de nombreux invités, sur un ton parfois considéré comme trop lisse.

Fille d'un ouvrier auvergnat devenu énarque, élevée dans les quartiers chics du XVIe arrondissement de Paris, elle avait tenté l'ENA avant de choisir une carrière de journaliste économique.

Elle a été notamment journaliste au service économique du Quotidien de Paris, puis aux Échos avant de devenir présentatrice des JT de la nuit sur Antenne 2, avant d'atterrir à TF1.

Depuis 24 ans, elle n'a guère quitté les pages people, que ce soit pour sa liaison avec l'autre présentateur vedette de TF1, Patrick Poivre d'Arvor, dont elle a eu un fils, puis son mariage avec le no2 de TF1 Xavier Couture en 2000, suivi d'un divorce en 2003, ou encore sa relation avec l'acteur Philippe Torreton.

«Je viens d'apprendre que Claire Chazal est évincée de TF1... Pas très classe de la part de la chaîne», «Claire Chazal c'était la tatie que l'on voyait tous les week-ends. On touche pas aux taties!», «Tu nous manqueras chazal»: dès l'annonce du départ de la journaliste, de très nombreux messages ont déferlé sur les réseaux sociaux. À 19H00, son nom figurait parmi les premières tendances France sur Twitter.

Beaucoup s'indignaient de la soudaineté de l'annonce de son départ. «C'est incroyable à chaque fois de voir de telles figures se faire traiter ainsi par leur propre chaîne...», observait @Huybasa, tandis que @SimeonRajaonson rendait hommage à la journaliste en passant en revue ses différentes coiffures depuis 1988.

«J'ai grandi en compagnie de Claire Chazal les week-ends depuis toujours! Ça va vraiment me faire bizarre d'en voir une autre», a résumé @Alex-Maronnat.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer