• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Alain Gravel remplace Marie-France Bazzo et quitte Enquête 

Alain Gravel remplace Marie-France Bazzo et quitte Enquête

Le journaliste Alain Gravel succédera l'automne prochain à... (Photo: Olivier Pontbriand, La Presse)

Agrandir

Le journaliste Alain Gravel succédera l'automne prochain à Marie-France Bazzo au micro de l'émission matinale d'Ici Radio-Canada Première.

Photo: Olivier Pontbriand, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À la barre de l'émission Enquête depuis six ans, le journaliste Alain Gravel quitte la télévision et s'installera derrière le micro de l'émission matinale de la radio de Radio-Canada, dès la fin du mois d'août.

>>> Réagissez sur le blogue de Richard Therrien

Tout un changement de carrière et «un grand défi» pour celui qui est perçu par certains comme étant «austère», a-t-il lui-même avoué lors d'un point de presse.

«Ça peut jurer de me voir, moi, l'air austère et méchant, devenir morning man, mais je suis aussi quelqu'un qui aime la vie et qui s'intéresse à plein de choses», a-t-il promis en rigolant.

Alain Gravel succède ainsi à Marie-France Bazzo à l'émission du matin d'ICI Radio-Canada Première. En mars dernier, l'animatrice a créé toute une commotion en annonçant en ondes qu'elle quittait son poste, à peine deux ans après avoir succédé à René Homier-Roy.

Animer une émission du matin est tout un défi dans la grande région de Montréal, où les cotes d'écoute de l'animateur Paul Arcand, du 98,5 fm, sont pratiquement le double de celles de ses concurrents.

Lorsqu'elle était entrée en poste, en 2013, Marie-France Bazzo avait affirmé qu'elle se donnait un an pour talonner Arcand. Cela ne s'est finalement jamais concrétisé.

La Presse a demandé hier au nouvel animateur s'il se fixait un tel défi, ce à quoi Alain Gravel a répondu «qu'on lève souvent le nez sur les cotes d'écoute», mais qu'il les regardait, sans que ce soit un absolu.

«Je veux que cette émission marche et je veux me donner le temps pour trouver mon ton. L'émission reflétera ma personnalité. Je ne serai pas content d'être content. Ce n'est pas mon genre.»

Un nouveau départ

La directrice générale de la radio de Radio-Canada, Patricia Pleszczynska, est certaine que sa nouvelle tête d'affiche se démarquera rapidement. «Les auditeurs ont confiance en lui. Cet automne, ils découvriront l'ampleur de sa générosité, de sa personnalité, et aimeront se réveiller tous les matins avec une personne aussi fascinante et attachante.»

Quelques minutes avant l'annonce officielle, les membres de l'équipe de C'est pas trop tôt! ont été rencontrés par la direction de Radio-Canada. Pour l'instant, aucune décision n'aurait été prise quant à l'identité des chroniqueurs qui reviendront l'an prochain.

Même s'il quitte la prestigieuse émission Enquête, Alain Gravel se définit «comme un journaliste d'abord et avant tout». En 1978, il a commencé sa carrière à la radio, à Québec, avant d'atterrir quelques années plus tard à la station privée CKAC, à Montréal.

Mais c'est dans les années 90, alors qu'il était journaliste à TVA, qu'il s'est véritablement fait connaître du grand public. À l'époque, il a couvert de nombreux conflits, dont la crise d'Oka, en 1990, et la guerre du Golfe, l'année suivante.

D'ici deux semaines, Radio-Canada doit annoncer l'identité de la personne qui remplacera Alain Gravel à la barre d'Enquête, nous a-t-on confirmé hier. Le nom de la journaliste Marie-Maude Denis, qui a enquêté avec Alain Gravel sur l'industrie de la construction, circule déjà abondamment sur les réseaux sociaux.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer