• Accueil > 
  • Arts > 
  • Médias 
  • > Elizabeth May regrette ses tweets sur Jian Ghomeshi 

Elizabeth May regrette ses tweets sur Jian Ghomeshi

Elizabeth May... (Photo: archives La Presse Canadienne)

Agrandir

Elizabeth May

Photo: archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Toronto

Elizabeth May affirme qu'elle était «ébranlée» par la récente fusillade au parlement lorsqu'elle a envoyé une série de «tweets» dans lesquels elle prenait la défense de Jian Ghomeshi.

Elizabeth May affirme qu'elle était «ébranlée» par la... (Photo: tirée de Twitter) - image 1.0

Agrandir

Photo: tirée de Twitter

Dimanche, après que l'animateur évincé de la CBC eut mis en ligne une déclaration sur Facebook affirmant qu'il avait été renvoyé pour son «comportement sexuel», la chef du Parti vert a écrit sur Twitter qu'elle trouvait Jian «fantastique». Elle a ajouté que l'histoire contenait un peu trop d'information pour une «vieille dame» comme elle, mais que la vie privée de l'animateur ne regardait personne.

Après que ses commentaires eurent généré un torrent de critiques, Mme May a diffusé une déclaration disant qu'elle n'avait pas encore lu le reportage du quotidien Toronto Star, qui incluait des entrevues avec trois femmes qui allèguent que l'animateur de l'émission radio Q a été physiquement violent avec elles, sans leur consentement, lors d'activités sexuelles et avant celles-ci.

Par son avocat, M. Ghomeshi a déclaré au quotidien «qu'il ne pratique aucun jeu de rôle ni activité sexuelle non consensuels» et que «toute suggestion en ce sens est diffamatoire».

Lors d'une entrevue avec La Presse Canadienne, Mme May a déclaré que son état d'esprit avait été affecté par les attaques sur la colline du parlement la semaine dernière et qu'elle n'avait pas suffisamment réfléchi avant de mettre en ligne ses commentaires initiaux.

Elle dit avoir appris une leçon de toute cette affaire: ne pas participer à des débats sur Twitter lorsqu'on se sent émotif.

La chef du Parti vert fait partie de plusieurs personnalités publiques qui se sont aventurées dans le débat houleux qui fait rage dans les médias sociaux au sujet de Jian Ghomeshi. Alors que les faits de cette affaire demeurent obscurs, de nombreuses personnes ont rapidement porté un jugement.

Le musicien canadien Owen Pallett a lâché une bombe mardi sur Facebook, dénonçant Jian Ghomeshi, qu'il considère être un ami. Par contre, l'artiste électro-pop Lights - dont le gérant est M. Ghomeshi - le soutient en écrivant: «Je t'aime Jian. Tu es mon super héros».

Mme May a dit que sa réaction immédiate à la nouvelle voulant que la CBC ait rompu ses liens avec M. Ghomeshi était une réaction émotive. Après que la vedette de la radio eut publié sa version dimanche, elle a dit croire à ce moment qu'il s'agissait de toute l'histoire.

Elle a retiré ses commentaires après avoir lu les allégations des femmes.

La page Facebook de Jian Ghomeshi comptait plus de 105 000 «j'aime» mercredi matin. Des pétitions en ligne ont aussi été créées, incluant une qui dit soutenir l'animateur et son droit à la vie privée, qui a été signée par plus de 4400 personnes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer