De plus en plus seuls devant la télé

La technologie va-t-elle tuer le côté rassembleur de la télévision? Avouez... (Photo: Photothèque La Presse)

Agrandir

Photo: Photothèque La Presse

Partager

La technologie va-t-elle tuer le côté rassembleur de la télévision? Avouez qu'elles sont de plus en plus rares ces émissions regardées par tellement de téléspectateurs qu'elles deviennent LE sujet de discussion au boulot ou à l'école le lendemain matin. Tout le monde regarde sa série préférée sur DVD, Apple TV, TOU.TV ou YouTube.

Les bulletins de nouvelles, encore rassembleurs il y a 10 ans, ne sont plus dans la course. Aujourd'hui, on s'informe un peu partout tout au long de la journée et il n'y a plus UN rendez-vous en information, il y en a plusieurs.

L'écoute de la télévision demeure moins éclatée au Québec qu'aux États-Unis par exemple - nous sommes une petite société - et on compte encore des émissions fédératrices comme Tout le monde en parle, l'horrible Occupation double ou la merveilleuse Unité 9, qui fait l'unanimité cette année.

Si l'on se fie à ce qu'on a vu au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas la semaine dernière, les télévisions de l'avenir ne feront rien pour ralentir l'éclatement de l'écoute de la télé, au contraire. Elles vont plutôt accélérer le processus en proposant toutes sortes de gadgets qui permettront de personnaliser davantage notre appareil.

Un exemple: la reconnaissance vocale. Bientôt, la télé, munie de capteurs, reconnaîtra les gens qui entrent dans la pièce et leur proposera une programmation et des publicités ciblées selon leurs goûts et leurs préférences. Si on caricature un peu, on peut imaginer maman qui se voit proposer un épisode d'Unité 9 alors qu'on propose un match de football à papa et une émission éducative à fiston. Les publicités seraient elles aussi choisies en fonction du profil de chacun. Un peu comme si Big Brother prenait le contrôle de la télécommande.

Cette nouvelle technologie repose sur l'accès potentiel aux données personnelles de la même façon, mais en plus sophistiqué, qu'Amazon et Facebook nous poussent des publicités basées sur nos achats précédents et nos champs d'intérêt.

Une autre technologie qui fait rire tellement elle semble ridicule est cet écran développé par Samsung qui permet de regarder deux émissions sur le même appareil grâce à des lunettes 3D spéciales équipées de haut-parleurs intégrés qui permettront d'entendre le son de ce qu'on regarde.

Ainsi, un amateur de sports pourrait regarder son match pendant que son invité regarderait un documentaire de National Geographic. À part les siamois, qui pourrait être intéressé par cette technologie?

Pourtant, il s'en trouvera sûrement pour l'adopter. Fini les disputes et les compromis, chacun regarde SON émission, dans sa bulle.

On voit bien que les fabricants de télé veulent contrer la tendance qu'ont les gens à regarder la télé sur leur tablette électronique. En effet, malgré l'incroyable qualité de l'image des nouveaux téléviseurs, les futurs écrans OLED, le HD, le super HD et le super super HD, nombreux sont ceux qui se contentent de leur iPad, voire de leur minuscule écran d'iPhone, pour rattraper leur sitcom préférée sur TOU.TV. Les entreprises Samsung, LG, Sony et compagnie semblent prêtes à tout pour garder les gens devant l'écran télé. Qui sait, on trouvera peut-être bientôt une télé qui offre des massages ou une machine à maïs soufflé intégrée.

On peut se demander si cette évolution technologique en faveur de l'écoute solitaire de la télé aura un impact sur la production de contenus. Se verra-t-on offrir bientôt des contenus développés sur mesure selon les goûts de chacun. Imaginons un téléroman qui propose une fin à l'eau de rose à la téléspectatrice romantique et une fin sanglante à l'amateur de sensations fortes. En information, on pourrait imaginer un couple devant son téléviseur: madame est intéressée par l'information internationale et la politique municipale, monsieur, par la politique canadienne et les faits divers. Le téléviseur fait le tri et va piger dans la banque de sujets proposés par le réseau de l'information ce jour-là.

«Sky is the limit» et on n'est probablement pas en mesure d'imaginer tout ce qui sera possible de produire d'ici cinq ou dix ans. La télévision devinera nos envies, nous permettra d'acheter en un clic la robe que porte Véronique Cloutier lorsqu'elle anime Les enfants de la télé tout en nous proposant des émissions qui correspondent à nos goûts et notre état d'esprit. Avant, quand on voulait entendre notre chanson préférée, on achetait le disque ou on allumait la radio dans l'espoir que le DJ la fasse jouer. Aujourd'hui, tout le monde transporte sa discothèque sur son iPod, son mp3 ou son téléphone et écoute sa musique dans sa petite bulle bien personnelle. La télévision est en train de suivre la même voie.

Partager

publicité

publicité

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer