Des polars pour vous tenir en haleine

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Norbert Spehner

Collaboration spéciale

Chaque mois, notre collaborateur vous propose une sélection des meilleurs romans policiers.

Opération Napoléon : le mystère de l'avion-fantôme

En 1945, alors que la guerre tire à sa fin, un bombardier allemand qui survole l'Islande s'écrase sur un glacier, avec à son bord des officiers allemands et américains. Dans les années qui suivent, l'armée américaine tente en vain de trouver l'épave. Son but: faire disparaître toute trace d'une opération militaire secrète dont cet avion mystérieux est la clé. En 1996, quand le glacier se met à fondre, on trouve la carcasse et, pour les protagonistes d'Opération Napoléon, c'est le début d'une aventure périlleuse, pleine de risques mortels. Écrit avant la série mettant en scène le neurasthénique commissaire Erlendur, ce thriller d'espionnage palpitant d'Arnaldur Indridason nous plonge en pleine énigme historique, avec comme protagoniste Kristin, une jeune avocate bien déterminée à découvrir ce qu'il est advenu de son frère que les militaires de l'expédition de recherche ont fait disparaître. Attention: tout s'explique avec... le dernier mot!

* * * *

Opération Napoléon, Arnaldur Indridason, Métailié, 352 pages.

La bataille de Pavie: Alexandre Jobin et les liens du sang

La bataille de Pavie est la cinquième des aventures d'Alexandre Jobin, ex-officier de renseignements, recyclé en antiquaire. Jobin traverse une période difficile. Après une consultation médicale de routine, on lui a découvert des taches sur un poumon et le diagnostic final l'angoisse. La belle Chrystanthy l'a laissé tomber. Mais voilà qu'on lui propose un contrat alléchant: aller en Italie pour y faire expertiser des esquisses anciennes. Au même moment, une ancienne maîtresse le supplie de se rendre à Palerme pour retrouver sa fille Pavie qui court un grave danger. Il se trouve que la demoiselle est une tueuse professionnelle qui a floué ses complices mafieux. Elle est aussi la fille oubliée de Jobin, qui se retrouve soudain au coeur d'une intrigue pleine de bruit, de fureur et de cadavres à volonté. Ce thriller remarquable, au rythme trépidant, est le meilleur roman de cette série, avec un héros courageux et sensible, placé devant ses drames personnels. Excellent!

* * * *

La bataille de Pavie. André Jacques. Druide, 438 pages.

On ne réveille pas un chien endormi: rebus et les ombres du passé

On ne réveille pas un chien endormi, d'Ian Rankin, est le 20e opus de la série mettant en scène John Rebus, maintenant âgé de 66 ans, qui refuse de prendre sa retraite et accepte le grade de sergent. Il se retrouve sous les ordres de son ex-adjointe Siobhan Clarke. Pour corser le tout, voilà que Rebus doit aussi collaborer avec son ennemi juré, Malcolm Fox, qui enquête sur les agissements plus que douteux d'une ancienne équipe de la Criminelle, un groupe qui venait d'intégrer la recrue John Rebus. Rebus et Clarke enquêtent sur un accident d'auto impliquant Jessica Traynor, fille d'un riche homme d'affaires bien en vue. L'accident est bizarre, les détails ne collent pas. L'événement prend soudain des allures malsaines et finit par avoir des ramifications politiques, car toute l'intrigue se déroule sur fond de campagne référendaire pour l'indépendance de l'Écosse. Après un début un peu lent, le roman trouve son rythme et nous entraîne dans une intrigue passionnante.

* * * *

On ne réveille pas un chien endormi, Ian Rankin, Le Masque, 452 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer