Rentrée littéraire: 16 romans québécois attendus

Mélissa Verreault... (PHOTO FRANÇOIS ROY, archives LA PRESSE)

Agrandir

Mélissa Verreault

PHOTO FRANÇOIS ROY, archives LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Josée Lapointe

Seize auteurs reconnus ou remplis de promesses qui feront la rentrée littéraire québécoise.

Les voies de la disparition de Mélissa Verreault

La Peuplade, 30 août

Dans ce quatrième livre, Mélissa Verreault fait revivre les deux protagonistes de L'angoisse du poisson rouge, Manue et Flavio. Romancière ambitieuse qui a du souffle, elle fait le pont entre l'Italie des années 80, le Québec des années 50 et celui d'aujourd'hui.

Oscar de Profondis de Catherine Mavrikakis

Héliotrope, 29 août

Catherine Mavrikakis (Le ciel de Bay City) signe une dystopie qui se déroule à Montréal, alors qu'une épidémie ne s'attaque qu'aux miséreux. Entre la résistante Cate Bérubé et Oscar de Profundis, vedette rock de retour dans sa ville natale, elle met en scène un monde apocalyptique.

Autour d'elle de Sophie Bienvenu

Cheval d'août, 27 septembre

Après deux romans intimistes, Et au pire on se mariera, adapté à l'automne au cinéma par Léa Pool, et Chercher Sam, voilà que la très talentueuse Sophie Bienvenu se lance dans le roman choral. L'histoire de 20 ans de vie de Florence et de son fils Adrien, vue à travers les gens qui les ont croisés.

Autour d'Éva de Louis Hamelin

Boréal, 25 octobre

Six ans après La constellation du lynx, fresque formidable sur la crise d'Octobre, Louis Hamelin revient avec un roman qui se déroule à «Maldoror», en Abitibi. Coupe à blanc, groupes écologistes et une héroïne, Éva, qui cherche avant tout la paix. On peut déjà saliver un peu.

Yves Beauchemin... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Yves Beauchemin

Photo Hugo-Sébastien Aubert, archives La Presse

Les empocheurs d'Yves Beauchemin

Québec Amérique, 28 septembre

L'auteur du Matou semble en grande forme avec ce nouveau roman qui s'intéresse autant à la grande corruption qu'aux petites arnaques. Perte de l'innocence et portrait d'époque aux allures aussi truculentes que cruelles.

Bercer le loup de Rachel Leclerc

Leméac, 14 septembre

Grande dame discrète de notre littérature dotée d'une sublime écriture poétique, Rachel Leclerc propose une fresque familiale qui se déroule dans la péninsule gaspésienne, alors que la frustration des expatriés se transmet de génération en génération.

Télésérie d'Hugo Léger

XYZ, 1er septembre

Un homme sans histoire devient amoureux du personnage principal de sa série télé préférée. On peut compter sur le publicitaire Hugo Léger, qui nous avait donné le très réussi Le silence du banlieusard, pour manier l'humour noir et la banalité du quotidien.

À l'abri des hommes et des choses de Stéphanie Boulay

Québec Amérique, 7 septembre

Premier roman intrigant de Stéphanie Boulay, moitié blonde des Soeurs Boulay qui est aussi l'auteure des chansons du duo. Ce livre, qui donne la parole à une narratrice enfant, est le coup d'envoi à la collection La Shop, dirigée par Stéphane Dompierre chez Québec Amérique.

Michèle Plomer... (PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Michèle Plomer

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Étincelle de Michèle Plomer

Marchand de feuilles, octobre

Retour de Michèle Plomer, qu'on n'avait pas lue depuis la fin de l'excellente trilogie Dragonville en 2013. Cette autofiction, qui se déroule en Chine, raconte l'histoire d'une expatriée, Michèle, et de son amie Ming, brûlée vive après avoir ouvert le gaz pour cuisiner. Amour et amitié sur fond de recherche de la vérité.

Dans l'oeil du soleil de Deni Ellis Béchard

Alto, 1er novembre

L'auteur de Vandal Love et de Remèdes pour la faim nous amène à Kaboul, en 2011, où trois étrangers meurent dans un attentat à la voiture piégée. Un journaliste, proche des disparus, mène une enquête qui l'entraînera là où il ne s'attend pas.

Conversations avec un enfant curieux de Michel Tremblay

Leméac, 9 novembre

Michel Tremblay revient aux récits d'enfance avec ce livre écrit sur le mode du dialogue uniquement. Il a 5, 7 ou 10 ans et discute avec sa mère, sa tante ou son ami sur toutes sortes de sujets importants. On ne se lasse jamais de lire les souvenirs de Michel Tremblay.

Chère Arlette d'Arlette Cousture

Libre Expression, 5 octobre

L'auteure de la trilogie Les filles de Caleb, qui a inspiré la télésérie du même nom, s'est imaginé ce que lui diraient ses personnages s'ils en avaient la possibilité. On retrouvera donc Émilie, Ovila, Blanche et compagnie dans une série de lettres où ils en ont long à dire.

Éléonore Létourneau... (Photo Jorge Camarotti, fournie par XYZ) - image 4.0

Agrandir

Éléonore Létourneau

Photo Jorge Camarotti, fournie par XYZ

Les choses immuables d'Éléonore Létourneau

Quai no 5, 15 septembre

Son premier roman, Notre duplex, était d'une très grande maturité. La jeune auteure, qui travaille aussi dans le milieu du cinéma, s'intéresse encore aux amours de ses contemporains et suivra dans ce deuxième livre deux couples dans la fin de la trentaine.

L'impureté de Larry Tremblay

Alto, 6 septembre

Après l'immense succès de L'orangeraie, le dramaturge et auteur Larry Tremblay a la bonne idée de nous amener complètement ailleurs. Dans ce nouveau livre, on retrouve un couple formé d'une romancière et d'un prof de philo, un roman posthume qui déterre des vérités et des mises en abyme étourdissantes.

Le plongeur de Stéphane Larue

Le Quartanier, 25 octobre

Un premier roman vraiment attirant, qui se déroule dans le milieu de la restauration au début des années 2000. Le narrateur, joueur compulsif, se fait engager comme plongeur et sa formation est assurée par le cuisinier Bébert. Roman d'apprentissage sur fond d'hyperréalisme, voilà qui augure bien.

Owen Hopkins, Esquire de Simon Roy

Boréal, 7 septembre

Succès surprise de la rentrée 2014, Ma vie rouge Kubrick, mélange d'autofiction et d'essai, avait remporté le Prix des libraires en 2015. Simon Roy revient cette fois avec un vrai roman qui raconte une relation père-fils défectueuse, et ne craint toujours pas de prendre le tragique de front.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer