Brésil: la Foire littéraire de Paraty ouvre sans Roberto Saviano

L'auteur et journaliste italien Roberto Saviano.... (Photo Alessandro Bianchi, archives Reuters)

Agrandir

L'auteur et journaliste italien Roberto Saviano.

Photo Alessandro Bianchi, archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
RIO DE JANEIRO

La 13e édition de la Foire littéraire internationale de Paraty (FLIP), organisée à 250 km de Rio, s'est ouverte mercredi sans son principal invité, l'auteur et journaliste italien Roberto Saviano, qui a annulé sa venue au dernier moment.

Saviano, dont le livre Gomorra: dans l'empire de la Camorra (2006) a connu un immense succès, a indiqué lundi ne pas pouvoir quitter l'Europe, car il vit sous protection policière permanente après des menaces de mort de la mafia, selon l'un des organisateurs de la FLIP, Mauro Munhoz.

Cette manifestation littéraire, dans l'une des plus célèbres villes coloniales du Brésil, dure cinq jours avec une vingtaine de tables rondes et la participation d'auteurs étrangers comme l'Australien Richard Flanagan, le Kényan Ngugi wa Thiong'o, la Britannique Sophie Hannah, considérée comme l'héritière d'Agatha Christie, ou le Cubain Leonardo Padura, ainsi que divers écrivains brésiliens.

Cette édition rendra hommage à l'auteur «moderniste» Mario de Andrade (1893-1945), personnage central du mouvement d'avant-garde de Sao Paulo dans les années 20, auteur de Macunaima (1928).

En marge de la FLIP, se tiendront de nombreux événements, dont celui organisé par la Ligue Brésilienne des Éditeurs (Libre), plus grand réseau d'éditeurs indépendants du monde.

Créée en 2002, elle réunit aujourd'hui 130 maisons d'édition du Brésil et aura un espace dans le centre historique de Paraty consacré notamment à la pluralité éditoriale et à la plateforme numérique. Elle organisera aussi un débat sur les discriminations religieuse, sexuelle, raciale, sociale et de genre.

Le débat politique, très présent lors des éditions de 2013 en raison des grandes manifestations qui ont secoué le pays, et de 2014 pour les 50 ans du coup d'État qui a instauré la dictature (1964-85), reviendra en force samedi avec une table ronde réunissant des dessinateurs comme Riad Sattouf et Plantu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer