Cette chose étrange en moi: Dostoïevski à Istanbul ***1/2

Cette chose étrange en moi... (Image fournie par Gallimard)

Agrandir

Cette chose étrange en moi

Image fournie par Gallimard

La PresseÉric Clément 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Saga d'une famille anatolienne venue s'installer à Istanbul, le dernier roman d'Orhan Pamuk (NeigeLe château blancLe Livre noir) plonge le lecteur dans l'atmosphère de la grande cité du Bosphore et ses troubles séculaires.

Héros central de l'histoire, Mevlut Karataş est un modeste marchand ambulant de boza, cette boisson traditionnelle turque légèrement alcoolisée, faite à partir de millet fermenté, et parfumée.

Heureux avec peu, amoureux d'une femme qu'il n'a pas vraiment choisie, Mevlut endure une existence plutôt misérable tout en restant droit et confiant en l'avenir.

Long roman sur la résilience et la persévérance, Cette chose étrange en moi raconte les péripéties de sa vie morne au sein de la société stambouliote des années 60 à aujourd'hui et celles de sa famille et de ses amis aux destins variés.

Avec habileté, le Prix Nobel 2006 de littérature évoque en filigrane les libertés individuelles souvent brimées en Turquie, la radicalisation croissante, la corruption galopante et la modernisation bétonnée d'Istanbul qui a appauvri une partie des habitants tandis que d'autres liés aux différents pouvoirs en ont profité.

Un portrait détaillé de personnages qui rappelle l'acuité de ceux de Dostoïevski.

* * * 1/2

Cette chose étrange en moi. Orhan Pamuk. Gallimard. 688 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer