Zabor ou les psaumes: Dieu, la mort et le père ***

Zabor ou les psaumes, de Kamel Daoud... (Image fournie par Actes Sud)

Agrandir

Zabor ou les psaumes, de Kamel Daoud

Image fournie par Actes Sud

Le journaliste algérien Kamel Daoud, auteur de Meursault, contre-enquête (prix Goncourt du premier roman en 2015), signe avec Zabor un deuxième roman mélancolique, souvent prolixe, mais néanmoins envoûtant. Zabor, jeune homme solitaire, mais surdoué, consacre sa vie à l'écriture pour surmonter la rareté des livres dans le village où il partage un toit avec son grand-père et sa tante célibataire.

Loin de son père qui l'a éloigné pour fonder une nouvelle famille, il découvre que sa plume a le pouvoir de repousser l'inévitable chez les mourants qui deviennent des personnages de ses histoires.

Lorsque celui-ci, agonisant, le réclame à son chevet, Zabor a trois jours pour se résoudre à le sauver. Blessé par ce père qui l'a abandonné et moqué toute sa vie, il ressasse son passé et s'interroge sur le sens de l'existence - «s'il n'y avait pas de raisons ni d'ordre dans la mort, pourquoi devrions-nous en chercher dans la vie?», écrit-il.

Cette réflexion fort intéressante sur l'écriture, l'identité, la foi et la mort devient malheureusement redondante par moments au fil d'un récit qui a tendance à s'étaler, voire se répéter, mais qui a de profondes pensées à offrir.

* * * 

Zabor ou les psaumes. Kamel Daoud. Actes Sud. 336 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer