Zabor ou les psaumes: Dieu, la mort et le père ***

Zabor ou les psaumes, de Kamel Daoud... (Image fournie par Actes Sud)

Agrandir

Zabor ou les psaumes, de Kamel Daoud

Image fournie par Actes Sud

La PresseLaila Maalouf 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le journaliste algérien Kamel Daoud, auteur de Meursault, contre-enquête (prix Goncourt du premier roman en 2015), signe avec Zabor un deuxième roman mélancolique, souvent prolixe, mais néanmoins envoûtant. Zabor, jeune homme solitaire, mais surdoué, consacre sa vie à l'écriture pour surmonter la rareté des livres dans le village où il partage un toit avec son grand-père et sa tante célibataire.

Loin de son père qui l'a éloigné pour fonder une nouvelle famille, il découvre que sa plume a le pouvoir de repousser l'inévitable chez les mourants qui deviennent des personnages de ses histoires.

Lorsque celui-ci, agonisant, le réclame à son chevet, Zabor a trois jours pour se résoudre à le sauver. Blessé par ce père qui l'a abandonné et moqué toute sa vie, il ressasse son passé et s'interroge sur le sens de l'existence - «s'il n'y avait pas de raisons ni d'ordre dans la mort, pourquoi devrions-nous en chercher dans la vie?», écrit-il.

Cette réflexion fort intéressante sur l'écriture, l'identité, la foi et la mort devient malheureusement redondante par moments au fil d'un récit qui a tendance à s'étaler, voire se répéter, mais qui a de profondes pensées à offrir.

* * * 

Zabor ou les psaumes. Kamel Daoud. Actes Sud. 336 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer