Le corps des ruines: fiction historique sur fond de conspiration ***1/2

Le corps des ruines, de Juan Gabriel Vásquez... (Image fournie par les Éditions du Seuil)

Agrandir

Le corps des ruines, de Juan Gabriel Vásquez

Image fournie par les Éditions du Seuil

La PresseJanie Gosselin 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

De passage dans sa Colombie natale, Juan Gabriel Vásquez rencontre Carlos Carballo, un homme obsédé par le meurtre du politicien Jorge Eliécer Gaitán, survenu en 1948.

Loin de se satisfaire de la version officielle des événements, Carballo veut faire éclater au grand jour la vérité sur un complot, lié notamment à l'assassinat du général Rafael Uribe Uribe en 1914.

Réalité romancée, fiction inspirée de faits, enquête sur ce qui aurait pu être ou a peut-être été? Présenté comme une «oeuvre de fiction», Le corps des ruines s'ancre dans la réalité: le narrateur et auteur fait allusion à ses romans publiés, à sa relation tortueuse avec son pays d'origine, à sa fascination pour son histoire, à la naissance de ses jumelles.

Il remonte le fil des événements qui ont conduit à la mort de Gaitán et d'Uribe, avec des personnages secondaires forts et bien définis. Certains éléments concernant la mort des deux politiciens sont attestés.

D'autres répondent aux théories conspirationnistes dont font l'objet ces deux événements marquants pour le pays.

Une lecture fascinante, bien construite, ponctuée de quelques photos de reliques que «collectionnent» Carballo et le fils de son mentor: la vertèbre de Gaitán, des coupures de journaux, le crâne d'Uribe...

* * * 1/2

Le corps des ruines. Juan Gabriel Vásquez. Éditions du Seuil. 500 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer