Corps sonores: Montréal, carrefour amoureux ***1/2

Corps sonores...

Agrandir

Corps sonores

La PresseJean Siag 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'auteure française de la bande dessinée Le bleu est une couleur chaude, adaptée au cinéma par Abdellatif Kechiche sous le titre La vie d'Adèle, a un penchant pour les histoires d'amour sulfureuses. Celles que Julie Maroh a colligées dans ce nouvel album se passent toutes à Montréal, ville «multitude».

Rencontres amoureuses, aventures (hétéros ou lesbiennes), ruptures, Corps sonores s'inspire du 1er juillet (jour de déménagement et donc de renouveau) pour nous narrer de petites histoires de désirs qui mêlent avec délice délires et angoisses existentielles.

Si les dessins de Julie Maroh traduisent bien cette ambiance feutrée que commande le sujet, l'auteure abuse des expressions québécoises et de leurs traductions «en français» dans des notes de bas de page.

N'empêche, cet album est un tour de grande roue plutôt agréable où l'on voit défiler l'amour dans tous ses états.

* * * 1/2

Corps sonores. Julie Maroh. Glénat. 300 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer