Jeux de miroirs: un meurtre et des vérités alternatives ****

Jeux de miroirs, d'E.O. Chirovici... (Image fournie par Les Escales)

Agrandir

Jeux de miroirs, d'E.O. Chirovici

Image fournie par Les Escales

La PresseNORBERT SPEHNER 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

COLLABORATION SPÉCIALE

La Presse

«Tout ce que nous entendons n'est qu'une opinion, pas les faits. Tout ce que nous voyons n'est qu'une perspective, pas la vérité.» Cette affirmation de l'empereur romain Marc Aurèle est à la base de l'intrigue machiavélique de Jeux de miroirs, un thriller de l'auteur roumain Eugen Ovidiu Chirovici à la structure fort ingénieuse.

L'élément déclencheur: le meurtre inexpliqué, 20 ans plus tôt, d'un professeur d'université réputé. L'agent littéraire Peter Katz reçoit quelques chapitres d'un manuscrit dans lequel un ancien étudiant semble vouloir révéler les faits.

Quand Katz apprend qu'il est mort, il engage un journaliste pour tenter de retrouver le manuscrit intégral. Son enquête, au cours de laquelle il se heurte à des témoins peu fiables et à leurs versions contradictoires, le conduit à un inspecteur de police qui va finalement éclaircir le mystère. Un meurtre, trois versions, autant de mensonges.

Qui dit vrai? Le lecteur est plongé dans un jeu de miroirs époustouflant par un écrivain retors qui s'amuse à brouiller les pistes. Publié dans 38 pays, ce livre est le onzième roman de Chirovici, mais sa première incursion dans l'univers du polar.

* * * *

Jeux de miroirs. E.O. Chirovici. Les Escales. 320 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer