L'impossible exil - Stefan Zweig et la fin d'un monde: rattrapé par le présent ***

L'impossible exil - Stefan Zweig et la fin d'un monde,... (Image fournie par Grasset)

Agrandir

L'impossible exil - Stefan Zweig et la fin d'un monde, de George Prochnik

Image fournie par Grasset

La PresseAndré Duchesne 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rendre hommage à son sujet par le truchement d'un ouvrage costaud, c'est aussi savoir le critiquer, soulever ses travers, les confronter à ses tics et ses contradictions.

Comme le fait ici George Prochnik dans une biographie plus analytique et - même - diagnostique que chronologique, anecdotique ou glamour.

Zweig, écrivain juif d'origine autrichienne célébré partout dans le monde, a été engagé, avec la montée du nazisme, dans une fuite en avant à travers laquelle l'impossibilité d'échapper à son propre destin renvoie constamment à l'humanité occidentale qui bascule.

Prochnik montre avec force détails que son sujet, dans les dernières années de sa vie, a été constamment rattrapé par le présent. On ne parle pas uniquement de la situation politique, mais des tourments personnels de Zweig qui, visiblement, accepte mal de vieillir, notamment durant son exil à New York, ville de tous les possibles et des renouveaux.

Pas toujours facile de s'y retrouver dans ce travail où tout est analysé à travers une perspective historique, culturelle, sociale, etc. Il n'en demeure pas moins que celui-ci demeure férocement pertinent pour mieux saisir les batailles de l'auteur de La confusion des sentiments

* * *

L'impossible exil - Stefan Zweig et la fin d'un monde. George Prochnik. Grasset, 448 pages.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer