Sans terre: meurtres sur l'île d'Orléans ****

Sans terre, de Marie-Ève Sévigny... (IMAGE FOURNIE PAR HÉLIOTROPE)

Agrandir

Sans terre, de Marie-Ève Sévigny

IMAGE FOURNIE PAR HÉLIOTROPE

La PresseNorbert Sphener, Collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

Sur l'île, tout le monde l'appelle «Chef». Ex-policier à la retraite, il lit des romans policiers, mais boude les polars québécois parce que «quand les romanciers font couler le sang dans les villages québécois, c'est plus fort que moi, je rigole».

Mais il a tort, car la relative quiétude de son environnement va être bousculée par l'arrivée de Gabrielle Rochefort, une militante écologiste notoire dont il a été l'amant.

Un incendie criminel ravage le chalet de Gabrielle, puis, non loin du sinistre, on découvre le cadavre d'un ouvrier saisonnier employé de la ferme où la femme travaille.

Les enquêtes sont menées par la Sûreté du Québec, mais Chef, toujours amoureux de Gabrielle, va fouiner de son côté, car la militante est persuadée qu'elle est la victime d'un complot organisé par un ministre influent du gouvernement.

Sans terre est le premier polar de Marie-Ève Sévigny. C'est un «écopolar» intelligent, d'une écriture élégante et dont la thématique politique et écologique, ainsi que les protagonistes tragiquement attachants, ne laissera personne indifférent.

* * * *

Sans terre. Marie-Ève Sévigny. Héliotrope. 266 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer