Un coeur sombre: descente aux enfers *****

Un coeur sombre, de R. J. Ellory... (IMAGE FOURNIE PAR SONATINE)

Agrandir

Un coeur sombre, de R. J. Ellory

IMAGE FOURNIE PAR SONATINE

La PresseNorbert Sphener 5/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Sphener

Collaboration spéciale

La Presse

Vincent Madigan est dans une très mauvaise passe. Il doit une somme considérable à Sandia, roi de la pègre d'East Harlem, dont il est un des hommes de confiance et un collecteur de dettes aux méthodes brutales.

Bien décidé à prendre un nouveau départ, il organise un coup fumant avec trois complices pas trop futés. Il s'agit de braquer l'une des planques de Sandia, là où est stocké l'argent des divers trafics. Mais l'affaire se termine très mal: sept cadavres et une fillette gravement blessée.

Comble d'ironie - et de malchance -, la police de New York confie l'enquête à un de ses meilleurs éléments, soit Madigan en personne, qui amorce alors une véritable descente aux enfers.

Depuis la parution en 2008 de son premier thriller, le remarquable Seul le silence, R. J. Ellory n'a cessé de nous étonner en enchaînant des chefs-d'oeuvre comme Vendetta (2009), Les neuf cercles (2014) ou Papillon de nuit (2015).

Avec Un coeur sombre, il signe une de ses meilleures oeuvres, un polar palpitant, riche en rebondissements et qui nous tient en haleine jusqu'à la toute dernière phrase, véritable coup de poing dans les tripes du lecteur déjà plutôt secoué.

* * * * *

Un coeur sombre. R. J. Ellory. Sonatine, 490 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer