L'icône rouge: sur les traces d'une relique sacrée ****

La PresseNorbert Spehner 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

L'action de L'icône rouge commence en Allemagne, le 2 février 1945. Traqués par les soldats allemands, deux conducteurs de chars russes trouvent refuge dans la crypte d'une église où ils découvrent «le Berger», une icône d'une valeur inestimable, que tout le monde pensait détruite.

Informé de la chose, Staline ordonne à l'inspecteur Pekkala de découvrir comment il était possible que cet objet sacré, volé à Raspoutine en 1915 par un prêtre fanatique qui avait brûlé la relique, se soit retrouvé là.

L'enquête de Pekkala, alias L'Oeil d'émeraude, le met sur la piste d'une secte chrétienne, décimée par la police secrète dont les rares survivants se cachent dans les forêts de Sibérie. Or, l'un de ces illuminés détient le secret d'une arme terrifiante capable de changer le cours de l'Histoire...

Cette sixième aventure de l'inspecteur Pekkala est aussi passionnante que les premières. À travers les exploits de son singulier héros, Sam Eastland nous sert aussi une leçon d'histoire mettant en scène les Romanov, l'étrange Raspoutine et le terrifiant Staline dans une intrigue riche en rebondissements se déroulant entre 1914 et 1945.

* * * *

L'icône rouge. Sam Eastland. Anne Carrière, 324 pages.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer