Un sale hiver de Sam Millar: l'étrange affaire des mains coupées ****

Un sale hiver de Sam Millar.... (IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DU SEUIL)

Agrandir

Un sale hiver de Sam Millar.

IMAGE FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DU SEUIL

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

Collaboration spéciale

La Presse

Un matin d'hiver, en allant chercher le lait et les journaux, le détective privé Karl Kane a la mauvaise surprise de trouver une main sectionnée devant sa porte. C'est la deuxième à se matérialiser à Belfast en quelques semaines. Quand un homme d'affaires inquiet offre une récompense substantielle, Kane décide de mener une enquête pour découvrir l'origine de ces macabres cartes de visite. Pour Kane, c'est le début d'une nouvelle descente aux enfers dans un univers crasseux de bars louches, de bordels minables et de quartiers dangereux fréquentés par tout ce que la ville compte de délinquants et de paumés. Il mettra au jour une affreuse histoire de vengeance et de racisme, tout en réglant quelques comptes personnels.

Troisième polar de cette série, Un sale hiver, de Sam Millar, est un roman noir passionnant qui met en scène un personnage haut en couleur issu de la tradition « hard-boiled » des durs à cuire. Déterminé et débrouillard, bagarreur au coeur tendre et doté d'un humour au scalpel, Kane, qui a un code d'honneur à toute épreuve, est mis devant des manipulateurs sans scrupules, des sadiques de la pire espèce ainsi que des flics pas nets qui l'ont dans leur ligne de mire. Corsé et noir à souhait !

Un sale hiverde Sam Millar. Seuil, 288 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer