Magic Time: du rififi au Mississippi ****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

collaboration spéciale

La Presse

Il faut du souffle pour se plonger dans Magic Time, de Doug Marlette, une oeuvre ambitieuse, un peu longue, qui combine le thriller judiciaire avec le roman social et dont le thème central est la lutte pour l'égalité raciale aux États-Unis.

L'intrigue se développe sur deux lignes temporelles. La première se situe en mars 1965, alors que quatre jeunes militants périssent dans l'incendie criminel d'une église de Troy, dans le Mississippi.

Deux membres du Ku Klux Klan ont été condamnés pour ce crime et, en 1990, l'un des condamnés libère sa conscience en désignant le vrai responsable. Dès lors, un nouveau procès se prépare.

Le journaliste Carter Ransom, dont la petite amie avait péri dans l'incendie, veut faire la lumière sur cette période qui l'a marqué à jamais. Il a été aux premières loges du drame et il raconte les événements marquants de cette époque de la lutte pour les droits civiques et la fin de la discrimination.

En plus d'être un thriller judiciaire qui évoque tout un pan héroïque de l'histoire américaine, Magic Time est aussi une belle histoire d'amour avec des personnages d'une rare humanité.

* * * *

Magic Time. Doug Marlette. Cherche-Midi, 670 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer