La dame de Zagreb: Bernie et la Garbo allemande ****

La PresseNorbert Spehner, collaboration spéciale 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Norbert Spehner

collaboration spéciale

La Presse

C'est l'été 1943. À peine remis de ses aventures périlleuses dans la sinistre forêt de Katyn (Les ombres de Katyn), Bernie Gunther replonge dans l'action à la demande de Joseph Goebbels, ministre responsable de la propagande.

Ce dernier lui demande de retrouver la splendide Dalia Dresner, une étoile montante du cinéma allemand, en fuite en Suisse, et que le ministre compte ajouter à ses nombreuses conquêtes.

L'actrice désire renouer avec son père disparu quelque part en Yougoslavie. Follement amoureux de Dalia, Gunther accepte cette mission qui lui réserve de très mauvaises surprises.

Le père de la dame, un Croate farouchement antisémite et sadique notoire, dirige un camp de concentration en Yougoslavie.

De retour en Suisse, notre homme découvre aussi un plan secret pour mettre fin à la guerre. Tombé entre les griffes de la Gestapo, il aura bien du mal à se sortir du guêpier dans lequel il s'est fourré.

Quoique l'intrigue soit un peu décousue dans les premiers chapitres, La dame de Zagreb est un excellent thriller historique, avec un personnage principal toujours aussi courageux, à la fois désabusé et romantique!

* * * *

La dame de Zagreb. Philip Kerr. Le Masque, 444 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer