La couleur de l'eau: le poids du passé ***1/2

La PresseFrançois Richard 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le deuxième roman de la jeune auteure écossaise Kerry Hudson raconte l'histoire d'amour improbable entre Dave, natif des quartiers populaires de Londres au passé trouble, gardien de sécurité dans un grand magasin, et Alena, nouvelle arrivante originaire de Sibérie, itinérante après avoir fui le réseau de prostitution dans lequel elle s'est retrouvée piégée dès son arrivée sur le sol anglais.

S'accrochant l'un à l'autre comme à une bouée de sauvetage, les deux écorchés sont incapables de surmonter le poids du passé et de renoncer aux secrets et aux mensonges plombant leur relation.

Traumatisée par ses récentes expériences, Alena éprouve les plus grandes difficultés à s'adapter au quotidien ordinaire, voire déprimant, de Dave. Et même si la capitale britannique est gigantesque, échapper à un proxénète peut s'avérer plus difficile qu'espéré...

L'histoire d'amour au coeur de La couleur de l'eau, attendrissante par moments, déchirante parfois, est racontée sans mièvrerie par Kerry Hudson.

En plus de donner vie aux univers intimes des personnages, l'auteure décrit de façon convaincante l'atmosphère et le quotidien des quartiers populaires anglais et russes, notamment lors des nombreux allers-retours dans le passé ponctuant le récit. 

* * * 1/2

La couleur de l'eau, Kerry Hudson. Philippe Rey, 347 pages.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer