Pandemia de Franck Thilliez ****

La PresseMarie-Christine Blais 4/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Marie-Christine Blais
La Presse

Pour des milliers de lecteurs, l'été va vraiment commencer quand ils plongeront dans les (644) pages du thriller annuel du Français Franck Thilliez, ahurissant amalgame de science et de suspense, de meurtres sordides et d'écriture élégante.

Son nouvel opus, Pandemia, ravira les fans, surtout ceux qui se sont attachés au fil des ans au couple d'enquêteurs policiers Franck Sharko-Lucie Hennebelle, de nouveau de la partie, et au policier Nicolas Bellanger. Ce gros roman noir où les épidémies et les meurtres se multiplient en plein Paris contemporain marque aussi le retour d'un personnage malsain que Sharko et Hennebelle croisent depuis un certain temps. Le livre boucle donc une boucle...

Toujours étayé par de solides connaissances scientifiques, s'aventurant sur cet inquiétant terrain qu'est le web clandestin, Thilliez réussit une fois de plus à instiller la frayeur au coeur du lecteur: «notre» Patrick Senécal n'a pas tort quand il affirme, sur le bandeau du roman, que «Thilliez a créé le pire des virus: celui de la peur». On regrettera que les policières Lucie Hennebelle et Camille Thibaut soient moins actives dans ce pavé inquiétant, mais on y fera connaissance avec l'intense Amandine Guérin... Et les bactéries.

***

Pandemia, Franck Thilliez, Fleuve noir, 644 pages

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer